/news/society
Navigation

Une solution de livraison locale à Montréal et bientôt à Québec

Simon Lincourt, membre-conducteur d'Eva
Photo Courtoisie Simon Lincourt, membre-conducteur d'Eva

Coup d'oeil sur cet article

L’application québécoise EVA a été lancée, il y a quelques jours, pour concurrencer Uber Eats et aider les restaurants locaux.

EVA ajoute une corde à son arc puisque l’application coopérative de covoiturage a été lancée à Montréal en mai 2019. La nouveauté, c’est que l’application offre maintenant la livraison de repas.

«Nos membres-passagers ne sortent plus, mais on a quand même 600 membres-conducteurs qui sont toujours disponibles. Depuis trois semaines, nos opérations ont chuté 98%», a affirmé Dardan Isufi, cofondateur et chef d’orchestre opérationnel.

Lancée, il y a quelques jours, l’initiative invite donc les Québécois à commander directement auprès des restaurants participants.

«On a décidé de mettre notre réseau à profit en lançant un service de livraison sans but lucratif pour aider les restaurants locaux. On prend zéro dollar de leurs recettes. Le frais de livraison, qui est quand même assez bas, est redonné au conducteur», a-t-il ajouté.

Eva est actuellement disponible à Montréal et elle le sera bientôt à Québec, assure M. Isufi, dès que la situation le permettra.