/qubradio
Navigation

Réouverture des commerces: les coiffeurs «encore dans le néant»

The work of the barber during the coronavirus, the hairdresser trim the client in a mask and a protective suit, quarantine
Oleksandr Hrinchenko - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’un pan de l’économie québécoise est sur le point d’être relancé en mai, certains commerces font face à encore beaucoup d’incertitude. C’est notamment le cas des salons de coiffure, qui ne connaissent pas encore le moment de leur réouverture.  

• À lire aussi: COVID-19: Des commerces pourront rouvrir dès le 4 mai, mais seront fermés le dimanche  

«J’espère que nous, quand ça va être notre tour, on va avoir plus que cinq jours [pour se préparer]», a lancé d’entrée de jeu Stéphane Roy, président de l'Association Coiffure Québec, en entrevue à QUB radio, mardi.        

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Stéphane Roy sur QUB radio:   

Ainsi, ce dernier soulève que plusieurs travailleurs de l’industrie sont anxieux de connaître le sort que le gouvernement Legault leur réserve.    

«On est encore dans le néant, et ça, ça nous cause des problèmes [...] On a acheté des masques pour des milliers de dollars parce qu’on ne sait pas ça va être quoi les consignes», a-t-il donné en exemple au micro de Mario Dumont.    

Des opinions partagées  

Si la plupart des coiffeurs veulent en savoir plus sur le plan de réouverture pour leurs salons, ces derniers sont toutefois partagés sur le moment idéal pour retourner auprès de leur clientèle.    

«Nous, on représente les coiffeurs et on a deux groupes: on a des pressés et des non pressés», a indiqué Stéphane Roy.    

Ce faisant, certains sont impatients de retourner derrière leur chaise, tandis que d’autres craignent de pratiquer leur métier en pleine pandémie et, surtout, dans des conditions encore incertaines.    

«Il y en a qui ont peur, il y en a qui n’ont pas confiance [...] Il y a beaucoup de nos coiffeurs qui ne veulent pas revenir. Même si on avait eu un go, je ne suis pas convaincu qu’ils seraient revenus», a précisé le président de l'Association Coiffure Québec.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions