/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: «Il y a des modèles d’affaires qui ne fonctionneront plus», reconnaît le ministre Pierre Fitzgibbon

Coup d'oeil sur cet article

Les entrepreneurs québécois devront faire preuve de créativité pour se réinventer au cours des prochains mois, estime le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, qui reconnaît que plusieurs d'entre eux risquent de ne pas être en mesure de passer à travers la crise sanitaire.  

• À lire aussi: COVID-19: 79 nouveaux décès, certaines régions rouvriront dès le 4 mai au Québec  

«Je pense qu’on est tous conscients qu’on embarque dans un nouveau monde», a-t-il convenu mercredi en entrevue avec Mario Dumont, au lendemain de la présentation par Québec de la première phase du plan de relance économique.    

  • Écoutez l'entrevue du PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:

«Nos déplacements vont être différents, le télétravail va être plus présent, le commerce en ligne va être plus présent. C’est sûr que, malheureusement, il y a des modèles d’affaires qui ne fonctionneront plus», a-t-il ajouté.    

Pour le moment, le gouvernement Legault offre des liquidités sous forme de prêts aux entreprises afin de les «maintenir à flot». Le ministre Fitzgibbon admet que pour les petites entreprises, ces prêts ne représentent pas la panacée.    

«C’est sûr qu’il va falloir se réinventer dans plusieurs secteurs et, malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui va passer à travers», a dit le ministre Fitzgibbon.    

La restauration en eaux troubles   

La restauration fait partie de ces secteurs qui devront faire preuve d’inventivité afin de survivre aux conséquences de la pandémie, selon M. Fitzgibbon.    

«Ce n’est pas demain la veille qu’on va aller faire des partys de bureau ou des partys de famille dans un restaurant, ça, il n’y a aucun doute», a-t-il prévenu.    

Pour éviter une hécatombe des restaurants locaux au profit des grandes chaînes américaines, le ministre fait appel à la solidarité des Québécois. À l’instar du secteur touristique, le gouvernement mettra de l’avant des initiatives afin d’encourager l’achat et le tourisme locaux.    

«Il y a moyen de faire des choses avec la distanciation et la moitié des tables comblées, a-t-il souligné. Les gens vont peut-être payer un petit peu plus cher, et il y aura plus de repas pour emporter. [...] Est-ce que tout le monde va pouvoir survivre, peut-être pas, mais on va être à l’écoute pour aider ceux qui veulent se réinventer.»    

Le ministre Fitzgibbon a par ailleurs laissé entendre que les professionnels qui donnent des soins individuels, comme les dentistes, les physiothérapeutes ou encore les ostéopathes, pourraient faire partie d’une prochaine vague de réouverture.    

«Pas de doute que les services de santé vont devoir être réintégrés aussi. [...] On va suivre l’évolution dans les prochaines semaines et, le plus vite on arrive à un niveau où on est confortables, le plus vite on va pouvoir rouvrir ces petits chantiers-là», a souligné M. Fitzgibbon.   

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.