/news/society
Navigation

Écrasement d’hélicoptère en Europe: six Canadiens, dont un Québécois, parmi les disparus

Coup d'oeil sur cet article

Une militaire canadienne est morte et cinq autres, dont un Québécois, sont portés disparus à la suite de l’écrasement mercredi d’un hélicoptère des Forces armées canadiennes en Méditerranée.

• À lire aussi: Un hélicoptère canadien de l’OTAN disparu près de la Grèce 

• À lire aussi: Hélicoptère de l'OTAN disparu: des débris retrouvés en mer 

Maxime Miron Morin, un officier de systèmes de combat aérien originaire de Trois-Rivières, est disparu en mer comme Ian MacDonald et Matthew Pyke de la Nouvelle-Écosse, Kevin Hagen de la Colombie-Britannique et Matthew Cousins de l’Ontario.

Les chances de les retrouver vivants sont faibles.

Les parents de l’officier Miron Morin sont dévastés et n’ont pas souhaité commenter cette lourde perte pour leur famille. André Alie, qui a été son professeur d’éducation physique à l’École secondaire La Découverte de Saint-Léonard-d'Aston, dans le Centre-du-Québec, a rendu hommage au jeune militaire décédé tragiquement en entrevue avec TVA Nouvelles.

«C’est un petit gars qui était très sportif. Il voulait s’entraîner pour avoir les qualités physiques pour pouvoir réussir les tests d’admission [des Forces armées canadiennes]. C’est un petit gars qui était très sérieux dans son entraînement. On n’était pas surpris de la voir s’enrôler», a-t-il dit.

Un seul corps a été repêché, celui d’Abbigail Cowbrough, une officière du génie des systèmes de marine, lors des recherches menées en Méditerranée par les autorités italiennes et grecques.

PHOTO FOURNIE PAR LES FORCES ARMÉES CANADIENNES

Le premier ministre Justin Trudeau a qualifié ces militaires de «héros».  

«Une victime a été retrouvée et cinq membres ont été portés disparus. Ils sont tous des héros», a affirmé le chef libéral lors de son point de presse quotidien à Ottawa, jeudi matin.

Il a expliqué que cet appareil CH-148 Cyclone est rattaché à la frégate NCSM Fredericton qui se trouve en Méditerranée et dont le port d’attache est Halifax. Il participait à un exercice de l’opération REASSURANCE au large des côtes grecques dans le cadre de cette mission de l’OTAN. 

  • ÉCOUTEZ l'analyse de Vincent Dessureault et Geneviève Pettersen à QUB radio:  

Vers 18 h 52, les communications se sont rompues avec l’hélicoptère qui était en route vers le navire Fredericton, accompagné d’un bateau italien et d’un autre de la Turquie. Des fusées éclairantes ont été aperçues dans l’eau quelques minutes plus tard et des recherches ont été immédiatement entreprises, mais en vain.

«Chacun d’entre eux laissera un vide qui ne pourra jamais être comblé, a dit Justin Trudeau en parlant de victimes. Au nom de tous les Canadiens, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances aux familles, aux amis, à leurs camarades de bord et aux membres des Forces armées canadiennes. Aux gens de Halifax et de la Nouvelle-Écosse.»

Le chef de l’opposition officielle a aussi déploré la probable mort de ces militaires. «Toute perte de vie au sein des fières Forces armées canadiennes est une tragédie profondément ressentie par tous les Canadiens, a dit le chef conservateur Andrew Scheer. Il ne fait aucun doute que la perte sera particulièrement difficile pour les habitants de la Nouvelle-Écosse.»

Vols suspendus

Les hélicoptères de type Cyclone – le modèle de l'aéronef qui s'est écrasé en mer Méditerranée – seront temporairement maintenus au sol pour une «pause opérationnelle». C'est ce qu'a indiqué le chef de l’état-major des Forces armées canadiennes, Jonathan Vance, en précisant que la mesure a pour but de laisser le temps à ceux qui enquêtent sur la tragédie d'écarter la thèse d'un problème avec les appareils Cyclone.

Il a mentionné que les enregistreurs des données de vols, ainsi que des conversations ont été récupérés.

Une équipe d’enquête canadienne a également été dépêchée dans cette région européenne pour faire la lumière sur cette tragédie.

Une victime confirmée

La mère de la seule victime confirmée, Abbigail Cowbrough, lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux.

«Ma belle fille était dans l’accident militaire et est morte. Elle ne pourra plus jamais jouer de la cornemuse à ceux qui l’aimaient, a écrit sa mère, Tanya Cowbrough, sur Facebook, selon le Globe and Mail. Mon cœur s’est arrêté. Rien ne peut la remplacer.»

Abbigail Cowbrough était déployée en Europe à bord de la frégate NCSM Fredericton.

Le corps et des débris de l’hélicoptère porté disparu mercredi soir lors d'une opération de surveillance de l'OTAN ont été retrouvés en mer Ionienne entre la Grèce et l'Italie. 

Abbigail Cowbrough
PHOTO FOURNIE PAR LES FORCES ARMÉES CANADIENNES
Abbigail Cowbrough

«Des débris ont été retrouvés dans la zone de contrôle et d'intervention de l'Italie» en mer Ionienne et «la Grèce a envoyé un hélicoptère de la marine de guerre pour participer à l'opération de sauvetage», a indiqué un responsable de l’état-major grec, qui a requis l’anonymat, à l’AFP.

Cet hélicoptère participait à des exercices en mer de l’OTAN entre la Grèce et l’Italie. Il a notamment participé à des exercices militaires avec des forces de la marine turque et puis avec celles de la marine grecque la semaine dernière.

L’opération de recherches et de sauvetage est «coordonnée par le centre de sauvetage maritime italien», a précisé l'état-major grec dans un communiqué.

- Avec Émilie Bergeron et l’AFP