/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: une aide réclamée pour lutter contre les inégalités

Homeless beggar man sitting outdoors in city asking for money donation.
Photo adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Alors que certains quartiers plus défavorisés de Montréal sont devenus les nouveaux points chauds de la pandémie de COVID-19, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse demande aux différents paliers de gouvernement de leur venir en aide pour empêcher l’amplification des inégalités sociales et raciales.

L’organisme souligne que les quartiers de Montréal-Nord, Saint-Michel et Rivière-des-Prairies, où l’on retrouve une proportion grandissante de cas de COVID-19, étaient déjà fragilisés par les inégalités sociales et raciales avant la crise sanitaire.

En cette période particulièrement difficile, la Commission demande une aide gouvernementale pour les organismes locaux qui travaillent sur le terrain afin de maintenir la cohésion sociale.

«La COVID-19 met en lumière la hiérarchisation et la différenciation selon le sexe et la "race" dans le travail de première ligne», a indiqué Myrlande Pierre, vice-présidente de la Commission, vendredi, par communiqué.

«À ce titre, Montréal-Nord, Saint-Michel et Rivière-des-Prairies comprennent une forte présence de personnes issues de l'immigration récente ou appartenant à des minorités racisées, notamment des femmes, qui occupent des emplois de première ligne dans le milieu de la santé, y compris dans les CHSLD et des emplois qui ont un contact direct avec le public (commis d'épicerie ou de pharmacie)», a-t-elle poursuivi.

«Ces facteurs participent à l'aggravation des problèmes engendrés par la pandémie et il faut s'assurer qu'ils ne deviennent pas les angles morts des mesures gouvernementales.»