/news/coronavirus
Navigation

Quelles activités pourront faire les Québécois cet été?

Coup d'oeil sur cet article

Randonnée, golf, kayak de mer, pêche, camping ; ces activités seront vraisemblablement parmi les premières à être autorisées par le gouvernement dans les prochaines semaines, mais aucune date n’a encore été arrêtée.  

• À lire aussi: [EN DIRECT VENDREDI 1er MAI] Tous les développements sur la pandémie de coronavirus  

• À lire aussi: «Oui, il y aura un été touristique au Québec», promet la ministre Proulx  

Le ministère du Tourisme planche sur de nombreux scénarios en collaboration avec d’autres ministères et, bien sûr, la santé publique. En toute logique, selon nos informations et selon plusieurs acteurs de l’industrie, les Québécois seront invités à renouer avec le plein air et les grands espaces, dans un premier temps, pour respecter la distanciation physique.  

La reprise sera graduelle. On ignore encore à quel moment les gens pourront voyager d’une région à l’autre. Et plusieurs autres activités touristiques devront attendre plus longtemps que d’autres avant d’obtenir le feu vert.  

Très bientôt  

«À court terme, je pense que tout ce qui est relié au plein air va redémarrer très rapidement parce qu’il y a moins de proximité en général. J’ai plus de difficulté à me projeter sur le moyen terme. On espère avoir des annonces très rapidement», a commenté Jean-Michel Ryan, propriétaire du Mont Sutton et président de la cellule de crise des chefs d’entreprises à l’Alliance de l’industrie touristique du Québec (AITQ).  

La réflexion est bien entamée pour définir des protocoles sanitaires pour chaque secteur d’activité, mais plusieurs questions se posent encore, par exemple, pour les parcs aquatiques ou les plages publiques.  

Le PDG de l’AITQ est en contact étroit avec le cabinet de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et il a hâte, comme tout le monde, d’avoir un calendrier précis.  

«On est en train de plancher sur un plan de mesures sanitaires et le ministère planche sur le calendrier de réouverture, mais je n’ai pas de dates», exprime Martin Soucy.  

Une bouffée d’air frais  

La sortie médiatique de la ministre Proulx, qui a promis «qu’il y aura un été touristique au Québec» dans nos pages vendredi, a été accueillie comme une bouffée d’air frais dans l’industrie, selon M. Soucy.  

«Quand on navigue dans un brouillard, on cherche des repères et ça, je trouve que c’est un gros repère. Ça a été très bien reçu. C’est bien de l’affirmer parce qu’à un moment donné, les entrepreneurs touristiques finissent par douter. Il y a beaucoup de nervosité.» On dénombre 30 000 entreprises à vocation touristique au Québec.  

Ailleurs au pays, l’Alberta a pavé la voie en rouvrant ses parcs provinciaux vendredi. Les terrains de golf seront accessibles dès aujourd’hui. Les sites de camping gérés par la province ouvriront le 1er juin.   

Que pourrons-nous faire cet été?  

Feu vert au plein air en premier  

courtoisie quatrenatures.com
  • Randonnée pédestre dans les parcs nationaux  
  • Canot et kayak de mer  
  • Chasse et pêche  
  • Camping  
  • Golf  
  • Vélo    

Difficile d’envisager une date  

Pascal Huot
  • Sports de contact  
  • Saut en parachute en tandem  
  • Excursions en rafting  
  • Fêtes foraines et autres événements qui attirent les foules    

Point d’interrogation?   

  • Parcs aquatiques  
  • Piscines et plages publiques  
  • Jardins zoologiques  
  • Spas  
  • Musées  
  • Location de chalets et tout autre type d’hébergement  
  • Dégustation dans les vignobles    

* Note : Le gouvernement n’a pas encore dévoilé les détails de son plan de relance de l’industrie touristique ni aucune date jusqu’à présent. Cette liste n’est pas officielle ni exhaustive et se veut davantage un outil de réflexion basé sur le critère de distanciation physique de 2 mètres.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.