/news/coronavirus
Navigation

Les femmes enceintes devraient garder leurs enfants à la maison

Femme enceinte
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La Direction de la santé publique recommande aux femmes enceintes de ne pas envoyer leurs enfants à la garderie ou à l’école lors du déconfinement.

• À lire aussi: Tous les développements sur la pandémie de coronavirus  

• À lire aussi: Hausse du dépistage en prévision du déconfinement: 100 000 tests par semaine seront réalisés  

Le ministre Mathieu Lacombe en a surpris plus d’une, lundi, en ajoutant les femmes qui attendent un bébé à la liste des personnes vulnérables.

Interrogations

« Pour les parents dont la santé est à risque, on vous suggère, on vous invite fortement à ne pas renvoyer votre enfant dans votre service de garde habituel. Si vous êtes enceinte, si vous avez un déficit immunitaire ou si vous êtes âgé de plus de 60 ans, on vous suggère la même chose, de ne pas réintégrer votre enfant. On vous suggère vraiment de penser à vous et à votre santé », a-t-il dit, non sans provoquer une panoplie d’interrogations dans les chaumières.

Plusieurs parents ont également reçu dans les derniers jours des communications de leur garderie ou de l’école de leurs plus vieux qui incluaient non seulement les femmes enceintes, mais également celles qui allaitent dans la catégorie des personnes à risque.

Immunité réduite

Vérifications faites, la grossesse est désormais une condition de vulnérabilité face à la COVID-19 aux yeux des autorités de santé publique.

Les enseignantes et éducatrices enceintes doivent « éviter la reprise des activités en milieu scolaire ou en milieu de garde, minimalement jusqu’en septembre 2020 », précise-t-on au ministère de la Santé.

Cette mise en garde s’adresse également aux familles qui réfléchissent actuellement à la possibilité d’envoyer leurs enfants à la garderie ou en classe lors de la réouverture des écoles.

Le système immunitaire est réduit chez les femmes enceintes et d’autres coronavirus par le passé, comme le SRAS, ont été associés à des issues défavorables de la grossesse. 

« Même si on n’a pas beaucoup de données sur la COVID-19, on pense que le principe de précaution s’applique pour les femmes enceintes, et ça inclut celles qui pourraient songer à envoyer leur enfant à l’école (ou à la garderie) », souligne la porte-parole, Marie-Claude Lacasse.

Pas de danger pour celles qui allaitent

Mais rien n’indique toutefois que les mamans qui allaitent sont plus à risque de développer des complications d’une infection au coronavirus. 

Après évaluation, la Santé publique ne recommande pas à ces femmes d’éviter de retourner au travail ou de garder leurs autres enfants à la maison en raison de la pandémie. Les ministères de l’Éducation et de la Famille ont été avisés de cette précision.