/news/currentevents
Navigation

Méditerranée: tous les militaires impliqués dans l’écrasement d’hélicoptère sont morts

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Les six membres des Forces armées canadiennes impliqués mercredi dans l’écrasement d’un hélicoptère en mer Méditerranée sont morts, a confirmé vendredi le chef d’état-major Jonathan Vance.

Jusqu’ici, on gardait un mince espoir de retrouver cinq des six militaires manquants, dont le Québécois Maxime Miron Morin, de Trois-Rivières. Un seul corps a été repêché jusqu'ici, celui de l'enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, officière du génie des systèmes de marine originaire de Toronto.

L’opération de recherche s’est donc transformée vendredi en mission de récupération de l’appareil, un CH-148 Cyclone de l’Aviation royale canadienne (ARC), qui s’est abimé mercredi dans les eaux de la mer Méditerranée. C’est le 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN qui a déclenché cette opération.

Une équipe de sécurité aérienne de l'ARC devait quitter le pays vendredi pour se rendre sur place afin d’enquêter sur les circonstances entourant le drame.

Cinq militaires présumés décédés

Les corps des cinq autres militaires tués n’avaient toujours pas été retrouvés, vendredi. Il s’agit de l’officier de systèmes de combat aérien Maxime Miron Morin de Trois-Rivières, du capitaine Brenden Ian MacDonald de New Glasgow (Nouvelle-Écosse), du capitaine Kevin Hagen de Nanaimo (Colombie-Britannique), de l’enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke, officier de guerre navale de Truro (Nouvelle-Écosse), et du caporal-chef Matthew Cousins, opérateur de détecteurs électroniques aéroportés de Guelph (Ontario).

Les FAC ont indiqué par communiqué que des «restes ont été trouvés au cours des recherches, mais il est impossible de les identifier pour le moment».

En marge des recherches menées par l’OTAN, le «NCSM Fredericton», auquel était rattaché l’hélicoptère qui s’est écrasé, va se diriger vers l’Italie, où il doit accoster samedi.

Le «NCSM Fredericton» prenait part à l’opération REASSURANCE lors de l’accident, survenu au moment d’un entraînement collectif avec des navires italien et turc.

Réaction d’Ottawa

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a réagi à la perte présumée des six militaires.

«Nos pensées accompagnent les familles et les proches de ces héros canadiens et tous les membres des Forces armées canadiennes touchés par cette tragédie», a indiqué le chef libéral, dans une déclaration relayée aux médias.

«Dans les moments difficiles, les Canadiens s’appuient les uns sur les autres, a poursuivi le premier ministre. Nous surmonterons ensemble cette tragédie, et nous n’oublierons jamais ceux que nous avons perdus.»

M. Trudeau a assuré aux Canadiens qu'ils seront tenus «au courant de la situation au fur et à mesure que l'enquête progresse».