/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Loto-Québec redémarre sa vente de loteries chez les commerçants

Le 20 mars dernier, en raison de la pandémie, la société d’État avait mis sur pause ses activités de vente de loteries, sauf en ligne.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Le 20 mars dernier, en raison de la pandémie, la société d’État avait mis sur pause ses activités de vente de loteries, sauf en ligne.

Coup d'oeil sur cet article

Loto-Québec redémarrera une partie de ses activités en même temps que la première phase de la relance de l’économie québécoise. Les détaillants pourront de nouveau vendre des billets de loterie à partir de lundi.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie  

• À lire aussi: Des dépanneurs demandent le retour des loteries  

Le 20 mars dernier, en raison de la pandémie, la société d’État avait mis sur pause ses activités de vente de loteries, sauf en ligne. 

En début de semaine, Le Journal écrivait que l’Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ) demandait au gouvernement d’autoriser le plus « rapidement » possible la reprise de ces ventes. 

Selon la direction de l’AMDEQ, cette industrie représente « entre 20 % et 25 % des revenus » de ses membres. Ce sont tous les détaillants au Québec ayant pignon sur rue qui pourront activer de nouveau leurs terminaux. 

« La vente de loteries chez les détaillants situés dans les centres commerciaux, incluant les kiosques de loterie, demeure suspendue jusqu’à nouvel ordre », précise la société d’État. 

Quelque 8500 détaillants, soit les dépanneurs, les pharmacies et les épiceries avaient vu leurs terminaux être désactivés en mars dernier. 

Baisse des ventes 

Au cours des dernières semaines, la direction de Loto-Québec avait confirmé au Journal que l’arrêt des activités avait fait chuter ses ventes. 

Lors de son exercice financier 2018-2019, pour son quatrième trimestre, les revenus des ventes de loteries pour la société d’État avaient été de 217 M$. 

Quant à l’ouverture des casinos et des salons de jeux, la direction mentionne ne pas avoir d’échéancier pour le moment. En raison de la fermeture de ses établissements de jeux, Loto-Québec est privée de revenus d’environ 2,5 millions $ par jour.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com