/news/coronavirus
Navigation

Un prof sur cinq absent dans la majorité des écoles

Les enseignants d’éducation physique et de musique seront appelés en renfort

Classe
Photo courtoisie Une salle de classe aménagée en respectant les règles de confinement.

Coup d'oeil sur cet article

Plus d’un prof sur cinq pourrait être absent dans une majorité d’écoles lors du retour en classe, selon un coup de sonde réalisé auprès des directions. Les profs d’éducation physique et de musique devront être appelés à la rescousse.  

• À lire aussi: COVID-19: Retour progressif en classe réclamé 

C’est du moins ce qu’affirme Nicolas Prévost, président de la Fédération des directions d’établissement d’enseignement (FQDE), qui représente la majorité des directions d’école de la province.   

Près de 300 de ses membres ont répondu hier à un sondage réalisé par la FQDE qui permet d’apprendre que dans 59 % des écoles, la proportion du personnel qui serait de retour en classe est de 80 % ou moins.   

«C’est pas mal ce à quoi on s’attendait», lance M. Prévost.   

Ces «données préliminaires» tiennent compte des enseignants qui ont demandé à travailler à partir de la maison, ce qui ne signifie toutefois pas que toutes les requêtes seront acceptées.   

D’autres demandes pourraient aussi s’ajouter au cours des prochains jours.   

«Mais ça correspond à peu près à quoi on s’attendait», lance M. Prévost.   

Exceptions  

La présence à l’école n’est pas recommandée pour les membres du personnel qui ont 60 ans et plus de même que pour ceux qui ont des conditions de santé les rendant vulnérables à la COVID-19, selon Québec.   

Reste à voir si les enseignants qui craignent pour la santé de leurs proches pourront travailler à partir de la maison.   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Un guide rédigé par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) en collaboration avec la santé publique devrait être transmis au réseau scolaire sous peu, afin de préciser ces balises.   

Par ailleurs, selon le même coup de sonde, la proportion d’élèves qui seront de retour en classe serait de plus de 60 % dans la majorité des écoles primaires.   

Autres profs à la rescousse  

Le réseau scolaire, qui était déjà aux prises avec une pénurie d’enseignants avant la pandémie, devra donc trouver d’autres profs pour remplacer ceux qui travailleront de la maison.   

Les enseignants spécialistes du primaire – en éducation physique, musique et anglais – seront parmi les premiers à être appelés en renfort, indique M. Prévost.   

Plusieurs écoles devront aussi faire appel à des enseignants du secondaire, ajoute-t-il.   

«Je suis convaincu qu’on n’aura pas le choix d’aller chercher de l’aide de la part des enseignants du secondaire pour venir nous prêter main-forte au primaire», dit-il.   

Des étudiants en éducation pourraient aussi être sollicités.   

Une présence très variable d’une école à l’autre  

La proportion dans laquelle les profs seront présents   

  • 30 % et moins dans 5 % des écoles   
  • 31 à 40 % dans 2 % des écoles   
  • 41 % à 50 % dans 3 % des écoles   
  • 51 % à 60 % dans 5 % des écoles   
  • 61 % à 70 % dans 7 % des écoles   
  • 71 % à 80 % dans 27 % des écoles   
  • 81 % à 90 % dans 26 % des écoles   
  • 91 % à 100 % dans 15 % des écoles      

Source : sondage de la FQDE réalisé auprès de 282 directions d’école