/investigations
Navigation

Une orgie de programmes d’aide du gouvernement Trudeau

150,6 milliards de dollars de fonds publics ont été annoncés à ce jour pour affronter la COVID-19

FILES-CANADA-HEALTH-VIRUS-LANGUAGE
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les robinets des finances fédérales ont été ouverts tout grand en vue d’affronter la crise de la COVID-19. C’est du jamais-vu dans l’histoire du pays. En seulement un mois et demi, Ottawa a autorisé des dépenses d’au moins 150,6 G$, réparties dans 51 mesures et programmes d’aide directe, selon une analyse de notre Bureau d’enquête.  

• À lire aussi: Relations troubles derrière des résidences pour aînés  

Avec 150,6 milliards $, on pourrait construire 32 ponts Samuel-De Champlain ou creuser entre 15 et 37 troisièmes liens à Québec (selon qu’il coûte entre 4 et 10 G$). Personne n’a été oublié par Ottawa: les familles, les travailleurs à temps plein, à temps partiel ou saisonniers, les étudiants avec ou sans travail, les démunis, les Autochtones, les aînés, les entreprises, petites et grandes, les artistes, les voyageurs égarés, les producteurs de pétrole. Mais, un jour, il faudra repayer tout ça. Le déficit fédéral atteindra cette année 252 milliards $, et la dette du pays, elle, devrait frôler 1 billion $ (1000 milliards $).          

Voici donc une compilation de tous les programmes et les mesures que nous avons pu recenser, accompagnés de leurs coûts.          

Individus et familles  

Prestation canadienne d’urgence   

  • 35,5 milliards $   

Programme à très large portée offrant 2000 $ par mois aux travailleurs mis à pied à cause de la COVID-19. Jusqu’à maintenant, plus de 7 millions de personnes se sont prévalues de la PCU. Selon les estimations récentes, le budget prévu de 24 milliards $ ne suffira pas.           

Paiement d’un crédit spécial de TPS en avril   

  • 5,67 milliards $   

Versement unique au mois d’avril allant jusqu’à 300 $ du crédit fédéral de TPS. Quelque 13,2 millions de personnes l’ont obtenu.          

Hausse de l’allocation canadienne pour enfants en mai   

  • 1,9 milliard $   

Paiement d’une somme additionnelle de 300 $ par enfant lors du versement régulier du mois de mai de l’allocation canadienne pour enfants. Environ 3,4 millions de familles devraient en bénéficier.          

Rapatriement des Canadiens à l’étranger   

  • 7 millions $   

Ottawa a payé une large partie des coûts des avions nolisés pour ramener les Canadiens pris dans des pays étrangers à cause de la fermeture des frontières.          

Entreprises  

Subvention salariale d’urgence du Canada   

  • 76 milliards $   

Ce programme est la pièce majeure de l’effort fédéral. Il est destiné à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, qui ont connu des pertes de revenus à cause de la crise. Ottawa finance 75 % des salaires jusqu’à concurrence de 635 $ par semaine.          

Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes   

  • 9,1 milliards $   

Versement de prêts sans intérêts allant jusqu’à 40 000 $ aux PME affectées par la COVID-19 et radiation de 25 % du prêt si elles remboursent avant la fin de 2022.          

Subvention temporaire salariale de 10 % pour employeurs   

  • 844 millions $   

Ce programme a été en grande partie remplacé par la Subvention salariale d’urgence du Canada, mais continue à s’appliquer. Il permet de subventionner 10 % des salaires des employés des entreprises affectées, jusqu’à concurrence de 1375 $ par employé et de 25 000 $ par entreprise.          

Aide aux entreprises novatrices en démarrage   

  • 250 millions $   

Cette aide vise les entreprises qui sont trop récentes pour avoir accès aux autres mesures d’aide. Elle sera versée par l’intermédiaire du Programme d’aide à la recherche industrielle.          

Prolongation du programme de travail partagé   

  • 125 millions $   

Les ententes existantes de travail partagé, gérées par l’assurance-emploi, sont prolongées de 38 à 76 semaines partout au Canada. Il s’agit d’une aide donnée aux employés qui acceptent de réduire leurs heures de travail normales.          

Suspension des loyers fédéraux dans 21 aéroports   

  • 119 millions $   

Les loyers versés à Ottawa par 21 administrations aéroportuaires au pays, qui comprennent les aéroports de Montréal et de Québec, sont suspendus entre mars et décembre 2020.          

Report du versement de la TPS et des droits de douane   

  • 92 millions $   

Les versements de TPS des mois d’avril et de mai pour les entreprises et les travailleurs indépendants ainsi que ceux des droits de douane sont reportés au 1er juin.          

Aide aux jeunes entrepreneurs    

  • 20,1 millions $   

Versement d’un financement supplémentaire au programme Futurpreneur Canada pour aider les jeunes entrepreneurs dont les activités sont affectées par la pandémie.          

Individus et entreprises  

Report de la production des déclarations de revenus   

  • 634 millions $   

La date limite du paiement des impôts et de la production de déclaration de revenus fédérale est repoussée cette année d’un mois, donc jusqu’au 1er juin. Selon le directeur parlementaire du budget, le coût de cette mesure est plus élevé qu’il en a l’air à cause notamment de l’impact de l’accroissement des faillites.          

Étudiants et jeunes  

Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants   

  • 5,2 milliards $   

Destiné aux étudiants qui n’ont pas accès à la PCU ou à l’assurance-emploi, il s’agit d’un versement mensuel de 1250 $ entre mai et août, ou jusqu’à 1750 $ pour les étudiants handicapés ou qui ont des personnes à charge. Tous les détails de la prestation ne sont pas encore connus.          

Changements au programme de prêts et bourses   

  • 1,3 milliard $   

Les bourses d’études seront doublées au Canada pour l’année 2020-2021, atteignant jusqu’à 6000 $ par personne. L’admissibilité à l’aide financière pour les étudiants sera aussi facilitée en réduisant certaines conditions d’accès. Au Québec, où le programme des prêts et bourses est distinct, l’argent sera versé au gouvernement, qui le redistribuera.          

Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant   

  • 912 millions $   

Il s’agit d’un nouveau programme pour encourager les étudiants à s’impliquer dans des projets reliés à la COVID-19. Des bourses d’études de 1000 $ à 5000 $ seront versées aux étudiants qui y participeront lors de leur retour en classe l’automne prochain.          

Soutien aux étudiants chercheurs et aux boursiers postdoctoraux   

  • 291,6 millions $   

Le financement permettra de prolonger de six mois des projets de recherche qui devaient se terminer. Il servira aussi prolonger à l’embauche de stagiaires et de personnel rémunéré dans le cadre de certains projets.          

Ajout de financement à la Stratégie emploi et compétences jeunesse   

  • 153,7 millions $   

6000 placements en milieu de travail seront créés pour les jeunes dans des secteurs à forte demande, afin de les aider à réussir leur transition vers le marché de l’emploi.          

Suspension du remboursement des prêts aux étudiants   

  • 159 millions $   

Les étudiants obtiennent un congé de remboursement et de paiement d’intérêts de six mois sur leurs prêts étudiants. La mesure est appliquée automatiquement et elle est également valable pour le programme québécois.          

Ajout de financement au Programme de stages pratiques pour étudiants   

  • 80 millions $   

Création jusqu’à 20 000 stages pour les étudiants afin de leur permettre d’obtenir de l’expérience liée à leur domaine d’étude.          

Création jusqu’à 20 000 placements en milieu de travail pour les jeunes   

  • 40 millions $   

Versement de subventions supplémentaires aux programmes de Mitacs (qui appuie des projets scientifiques) et à la Table ronde du milieu des affaires et de l’enseignement supérieur.          

Service de soutien en santé mentale pour les jeunes   

  • 7,5 millions $   

Versement d’une subvention à l’organisme Jeunesse, J’écoute pour offrir des services d’écoute en santé mentale en cette période difficile.          

Création jusqu’à 116 000 emplois d’été et stages pour les étudiants   

  • Coûts non disponibles   

Financement supplémentaire pour le programme fédéral existant pour l’emploi, le développement et la jeunesse.          

Aînés  

Réduction de 25 % du montant minimal de retrait des FERR   

  • 505 millions $   

Pour 2020, le retrait minimal du montant des fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) sera réduit de 25 % pour tous les aînés.          

Aide à la livraison d’épicerie et aux liens avec les personnes âgées   

  • 9 millions $   

Une subvention sera versée à Centraide Canada pour aider des organismes locaux à assurer la livraison d’épicerie ou de médicaments aux aînés, et à communiquer avec eux pour s’assurer qu’on répond à leurs besoins.          

Agriculture et pêches  

Aide pour faire face aux coûts supplémentaires de la pandémie   

  • 125 millions $   

  Initiative lancée dans la cadre du programme Agri-relance. Il s’agit de mesures destinées aux producteurs de bœufs et de porc.        

Fonds de traitement d'urgence   

  • 77,5 millions $   

Aide aux producteurs alimentaires pour améliorer leurs protocoles sanitaires, pour revoir leurs opérations et acheter des équipements de protection individuelle.        

Aide aux transformateurs de poissons et de fruits de mer   

  • 62,5 millions $   

Ottawa financera l’achat d’équipement de protection individuelle et des mesures d’éloignement physique pour les travailleurs.        

Aide à la redistribution des aliments excédentaires   

  • 50 millions $   

  Ce programme vise à racheter des aliments produits en surplus, comme la pomme de terre et la volaille, pour les redistribuer aux banques alimentaires.        

Paiement des coûts de quarantaine des travailleurs agricoles étrangers   

  • 50 millions $   

Pour permettre la poursuite des travaux dans les champs cette année, Ottawa versera 1500 $ par travailleur agricole étranger afin de couvrir les coûts de l’isolement de 14 jours qui leur est imposé à leur arrivée au pays.         

Culture et sports  

Fonds d’urgence relatif à la COVID-19   

  • 500 millions $   

Le ministère du Patrimoine canadien lancera bientôt plusieurs programmes pour venir en aide aux artistes et aux organisations culturelles touchés par la crise, ainsi qu’aux fédérations sportives.          

Suspension du versement de droits de licences perçus par le CRTC   

  • 30 millions $   

Cette mesure vient en aide aux radiodiffuseurs et aux télédiffuseurs qui n’auront pas à verser de droits de licence au CRTC pour 2020-2021.          

Élargissement des critères pour le soutien accordé aux médias   

  • Coûts non disponibles   

Ces mesures visent notamment les éditeurs de magazines qui ont dorénavant accès au crédit d’impôt pour la main-d’œuvre journalistique canadienne, et à élargir la définition du contenu des médias admissibles à ce crédit.          

Autochtones  

Fonds de soutien aux communautés autochtones   

  • 305 millions $   

Mise en place d’un nouveau fonds pour venir en aide aux « besoins immédiats » des Autochtones, notamment pour mettre en place des mesures pour empêcher la propagation de la COVID-19, ainsi que pour assurer l’aide aux personnes vulnérables.          

Aide pour la santé publique chez les Autochtones   

  • 100 millions $   

Préparation et activation de plans pour faire face à la pandémie selon les mesures préconisées par la santé publique fédérale, y compris la réponse aux besoins immédiats à court terme.          

Ajout de fonds pour les bourses d’études aux Autochtones   

  • 75,2 millions $   

Cette aide est accordée aux étudiants autochtones de niveau postsecondaire dont le parcours académique se distingue.          

Subvention pour les produits alimentaires et d’hygiène pour les Autochtones   

  • 25 millions $   

Rendre les produits d’hygiène personnelle et les aliments nutritifs plus accessibles aux familles autochtones par l’intermédiaire d’un financement supplémentaire au programme Nutrition Nord Canada.          

Personnes démunies  

Procurer des services essentiels aux gens dans le besoin   

  • 350 millions $   

Il s’agit de verser de l’argent aux organisations nationales de bienfaisance pour qu’elles le redistribuent localement, de façon à couvrir un large éventail des besoins chez les personnes démunies.          

Aide aux banques alimentaires   

  • 100 millions $   

Cette somme sera versée à des organismes comme le Club des petits déjeuners et Banques alimentaires Canada pour obtenir de la nourriture et la distribuer, ainsi que pour l’embauche de personnel temporaire.          

Aide aux sans-abri   

  • 157,5 millions $   

Versement d’une subvention au programme fédéral Vers un chez-soi, qui finance déjà une large gamme de projets pour les personnes sans-abri partout au pays.          

Aide pour les centres de femmes victimes de violence   

  • 50 millions $   

Ces fonds seront distribués dans des organismes à la grandeur du pays pour aider les femmes et leurs enfants à trouver refuge face à des situations de violence au foyer.          

Complément salarial pour les travailleurs essentiels à faibles revenus   

  • 3 milliards $   

Hausser le salaire des travailleurs essentiels qui gagnent moins de 2500 $ par mois. Entente avec les provinces. Ottawa finance 75 % du programme, soit 3 millards $, et les provinces le reste.          

Ouest canadien  

Entretien de puits inactifs de pétrole ou de gaz   

  • 1,72 milliard $   

Permettra de nettoyer des puits inactifs dans trois provinces de l’Ouest. En Alberta seulement, 5200 emplois seront préservés de cette façon.          

Création du Fonds de réduction des émissions   

  • 94 millions $   

Cette enveloppe vise le secteur du pétrole et du gaz, notamment pour contrôler les émissions de méthane. Dans la majorité des cas, il s’agira d’une aide sous forme de prêts remboursables.          

Régions  

Fonds d’aide et de relance régionale – COVID-19   

  • 1 milliard $   

Géré par les agences de développement régional du gouvernement fédéral, Ottawa vient notamment en aide aux entreprises régionales qui n’ont pas accès aux programmes existants pour la COVID-19 et aux PME dans les communautés rurales.          

Appui au transport aérien dans le Nord   

  • 17 millions $   

Cette somme sera versée aux gouvernements des territoires pour assurer notamment la distribution de fournitures médicales dans les communautés isolées.          

Aide aux entreprises des territoires   

  • 15 millions $   

Il s’agit d’une aide spécifique aux compagnies du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut.          

Dépenses médicales  

Achat de respirateurs, de masques et d’équipement de protection individuelle   

  • 2 milliards $   

Annoncé par le premier ministre Justin Trudeau, ce programme vise l’achat de fournitures médicales, de désinfectants et de tests de dépistage de la COVID-19, qui seront distribués aux provinces.          

Investissement dans la recherche sur la COVID-19   

  • 1,1 milliard $   

Une grande partie de cette somme, soit 777 millions $, servira à financer les recherches sur les vaccins et les traitements possibles contre la COVID-19. Le reste ira à des recherches pour prévoir l’évolution de la maladie.          

Autres  

Coûts pour mobiliser des réservistes des Forces armées canadiennes   

  • 456 millions $   

L’Armée canadienne a prévu mettre 10 000 réservistes à la disposition des gouvernements pour gérer la crise de la COVID-19 au cours des prochains mois. Des frais additionnels s’ajouteront aux dépenses de fonctionnement normales des Forces canadiennes.          

Aide internationale pour la crise de la COVID-19   

  • 159,5 millions $   

Cette aide sera divisée en trois grands volets : versement de contributions à des organismes internationaux, comme l’Organisation mondiale de la Santé et le Programme alimentaire mondial de la Croix-Rouge, appui à la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies qui coordonne les efforts internationaux pour la recherche d’un vaccin et, finalement, aide à certains pays pour combattre la pandémie.          


Total : 150,6 G$  

Sources: sites internet du gouvernement fédéral, annonces publiques du premier ministre Justin Trudeau et documents du directeur parlementaire du budget