/lifestyle/family
Navigation

Jeux: vite fait, bien fait

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des jours où on a envie de sortir un gros jeu, le genre qui nous occupera pendant une bonne partie de la soirée et qui fera en sorte qu’on se creusera les méninges bien profondément. 

Mais il y a d’autres moments où on aura envie d’un plaisir ludique plus rapide, qui se consommera en quelques minutes. 

Il y a de nombreux jeux qui tombent dans cette catégorie et qui font en sorte qu’on y trouvera son plaisir sans devoir être assis pendant des heures à la table. 

Quoique certains d’entre eux peuvent développer une dépendance, de sorte qu’on en vient à enchaîner les parties parce qu’elles sont justement rapides. 

C’est un peu comme la version ludique de consommer des séries télé à la chaîne en se disant « encore un autre épisode ».  

Sushi Go 

Photo courtoisie
  • 2 à 5 joueurs 
  • 8 ans + 
  • 15 minutes  

Quand on parlait de jeu qui entraîne la dépendance, c’est celui-là qu’on avait en tête. Sorti il y a quelques années, mais récemment découvert, il est devenu une véritable obsession. 

Les joueurs incarnent un proprio de restaurant de sushi et doivent servir leurs clients selon les cartes qui se retrouvent dans leurs mains. On applique un peu le principe du tapis roulant que l’on voit dans certains restos de sushi. 

Photo courtoisie

Il s’agit d’un jeu de draft, c’est-à-dire que tous les joueurs amorcent la partie avec un nombre de cartes donné selon le nombre de joueurs, en jouent une face visible devant eux et passent leur paquet à leur voisin de gauche. Tout ça se déroule sur trois rondes et à la fin, on fait le décompte. 

Il faut donc être attentif aux cartes que vos adversaires jouent et à celles qui vous passent entre les mains. Il faut un peu compter les cartes comme Dustin Hoffman dans Rain Man, mais pas tant que ça non plus. 

Les façons de faire des points sont drôlement simples et chaque type de carte a sa propre couleur, de sorte qu’on s’y retrouve très rapidement. 

Par exemple, il faut réunir deux tempuras pour marquer cinq points, les sashimis vaudront 10 points par trio de cartes, les raviolis ont une valeur décuplée qui passe d’un point pour une carte à 15 pour cinq cartes. Il existe aussi des desserts que l’on met au frigo jusqu’à la fin de la partie. Le joueur qui en aura le plus marquera six points et ceux qui en auront le moins se partageront un malus de six points. 

Voilà, vous savez jouer ! Il existe la version Sushi Go Party, uniquement en anglais, mais facile à comprendre. Celle-ci permet d’ajouter des types de plats et de déterminer avec lesquels la partie sera jouée. Il est aussi possible de jouer en ligne gratuitement sur le site Boardgamearena.com.  

Majesty 

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs 
  • 7 ans + 
  • 45 minutes  

D’entrée de jeu, ne vous fiez pas à la durée de jeu indiquée par le fabricant. Des joueurs habitués peuvent facilement boucler une partie à deux en une quinzaine de minutes. 

Dans Majesty, vous êtes un roi qui doit développer son royaume. Ce royaume est représenté par huit cartes qui vont de la meunerie au château en passant par la taverne et la tour de guet. 

Photo courtoisie

Au centre de la table, on retrouve toujours six cartes face visible et lors de son tour, le joueur doit en prendre une. La première sera gratuite et s’il veut aller pêcher plus loin, il devra poser un meeple sur chaque carte qu’il choisira de passer. Sachant que chaque joueur est limité à cinq meeples, il faut bien choisir. 

Les cartes sont posées sous la carte du bâtiment correspondant et tout est facile à capter grâce à une iconographie simple et efficace. Chaque bâtiment va permettre de gagner de l’argent, des meeple ou encore d’attaquer les autres joueurs. Les effets sont cumulatifs, de sorte que lorsqu’on pose une carte, s’il y en a d’autres sous ce bâtiment, on gagne aussi l’argent et les meeples de ces cartes. 

Mais attention, la Caserne permet d’attaquer les joueurs qui n’auront pas assez de gardes sous leur tour de guet. Ceux-ci vont devoir envoyer l’une de leurs cartes au dispensaire que la sorcière pourra soigner, à défaut de quoi, chaque carte au dispensaire en fin de partie coûtera un point. 

En fin de partie, vous ferez des points en faisant le carré des bâtiments construits et ensuite la majorité pour chacun d’entre eux. Ces sommes seront additionnées à l’argent accumulé au cours de la partie. Le plus riche l’emportera.   

8 Minutes pour un empire 

Photo courtoisie
  • 2 à 5 joueurs 
  • 12 ans + 
  • 8 minutes  

Le nom dit tout, en huit minutes, les joueurs vont devoir bâtir un empire. Le plateau de jeu est tout petit, mais très fonctionnel. On doit y installer progressivement ses armées et envahir des régions. 

À son tour, le joueur devra choisir l’une des six cartes disponibles et en payer le coût à partir de son trésor. Chaque carte va lui permettre d’effectuer une action et d’amasser des ressources. 

Photo courtoisie

Parmi les actions possibles, le joueur pourra placer de nouvelles armées, en déplacer sur des territoires adjacents ou permettre à certaines armées de traverser à bord d’un bateau pour conquérir de nouveaux horizons, installer une ville ou détruire des armées ennemies. 

Le jeu se déroule sur un nombre variable de rondes allant de sept à cinq joueurs jusqu’à 13 lors d’une partie à deux opposants. 

Les régions et les continents où les joueurs sont en majorité leur permettront d’amasser des points de victoire en fin de partie tout comme les séries de ressources amassées en cours de route. 

Ça se joue vite et avec beaucoup de fluidité. 

Il existe une version plus étoffée qui s’intitule 18 minutes pour un empire.