/travel/destinations/quebec
Navigation

5 gros road trips à faire au Québec une fois dans sa vie

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des voyages qui se réservent à la dernière minute (en tout cas, il y en avait dans nos vies prépandémiques!) et il y a des voyages qui se préparent «longtemps d’avance».  

C’est le cas des gros road trips du Québec; des itinéraires qui couvrent des milliers de kilomètres et qui mènent au cœur de territoires sauvages ou de lointains villages côtiers.                               

Ils demandent d’avoir du temps devant soi, tant pour planifier que pour rouler, et nous garantissent un vrai dépaysement.                                 

En voici quelques-uns à organiser un jour, quand ce sera possible:                                 

1. Jusqu’à la baie James: le Grand tour   

  • Région: Eeyou Istchee Baie-James                                
  • Trajet: Chibougamau-Chisasibi-Matagami                                
  • Distance: 1700 km pour le tour (+ le trajet depuis votre ville de départ)                                 
  • Durée suggérée: six jours sur le Grand tour                                                               

  

  

Saviez-vous que la région d’Eeyou Istchee Baie-James fait 350 000 km2 et que cela représente le 1/5 de la superficie du Québec?             

Forêt boréale, taïga, immensité... Tourisme Eeyou Istchee Baie-James a baptisé cet itinéraire «le Grand tour». Il permet de parcourir la «route du Nord» à partir de Chibougamau, ainsi que la «route de la Baie-James», qui relie Matagami à Chisasibi sur 620 km. (Voyez la carte ici.) Si vous souhaitez rouler au milieu de paysages infinis, c’est un itinéraire pour vous.             

  

  

Parmi les haltes, Radisson et les centrales électriques La Grande-1 et La Grande-2 sont des incontournables, mais il y a beaucoup plus: les excursions en kayak sur les eaux de la baie James à Wemindji, l’institut culturel cri Aanischaaukamikw à Oujé-Bougoumou, les randonnées sur le mont Laurier à Matagami...                         

  

  

2. La route des Baleines   

   

  • Région: Côte-Nord                               
  • Trajet: Tadoussac-Kegaska-Tadoussac                                
  • Distance: 1700 km aller-retour (+ le trajet depuis votre ville de départ)                               
  • Durée suggérée: neuf jours                                                              

La route des Baleines, c’est un circuit touristique qui suit le fleuve sur 844 km entre Tadoussac et Kegaska, le long de route 138. Il est possible d’y observer jusqu’à 13 espèces de baleine, dont les fameux bélugas que l’on voit surtout dans les belles eaux de Tadoussac.                                 

  

  

Le plein air est à l’honneur sur cette voie côtière: randonnée aux abords du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, camping sauvage aux Escoumins, kayak de mer dans la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan... Il est même (parfois) possible de surfer près de Sept-Îles!                                   

Il y a d’ailleurs plusieurs plages magnifiques à découvrir, comme celle de Pointe-aux-Outardes, et des spécialités locales à déguster, comme les produits à base de chicoutai, une baie orange de la région.                                  

À Natashquan, on prendra le temps d’explorer le site de pêche historique Les Galets, puis on se rendra à Kegaska — où se trouve la vraie fin de la route 138 —, avant de faire demi-tour.                         

  

  

  

3. Le tour de la Gaspésie  

  

   

  • Région: Gaspésie                               
  • Trajet: Sainte-Flavie–Sainte-Flavie                                
  • Distance: 885 km pour la boucle (+ le trajet depuis votre ville de départ)                                
  • Durée suggérée: sept jours                                                             

Les touristes font le tour de la Gaspésie depuis 1929, soit l’année où la route 132 a été complétée autour de la péninsule. On parle donc ici d’un vrai grand classique québécois!                                

  

Les arrêts possibles sont nombreux, que ce soit au bord de l’eau ou au cœur de la forêt. Parmi les chouchous, il y a Percé, son rocher et son île Bonaventure aux milliers de Fous de Bassan. Il y a aussi le parc national Forillon et ses vues magnifiques, la rivière Bonaventure et ses eaux translucides, ainsi que le parc national de la Gaspésie, avec ses 25 sommets de plus de 1000 m.                                 

Mais c’est souvent chez les artisans locaux, au cœur des petits villages ou dans le creux des anses où l’on s’arrête par hasard, que l’on fait les plus belles découvertes.                                                              

  

  

4. Côte-Nord extrême: Expédition 51°  

  

   

  • Régions: Côte-Nord & Labrador                                
  • Trajet: Baie-Comeau–Blanc-Sablon-Baie-Comeau                                
  • Distance: 1700 km de route + 500 km de navigation (+ le trajet depuis votre ville de départ)                               
  • Durée suggérée: de quelques jours à plusieurs semaines                                                

Pour un road trip d’aventure sur un trajet peu connu — et pas toujours asphalté —, rendez-vous à Baie-Comeau et partez vers le nord sur la 389, aussi appelée «route de la Manic», et roulez jusqu’à ce que vous ayez atteint... la côte du Labrador!                              

  

  

Une fois arrivé, roulez encore jusqu’à Blanc-Sablon, puis montez à bord du Bella Desgagnés, le navire qui approvisionne les différentes communautés «sans route» de la Basse-Côte-Nord. Il vous restera ensuite à visiter le village de Gilles Vigneault, Natashquan, avant de retourner à votre point de départ par la route 138.                                 

En chemin, vous aurez vu des épinettes par milliers, mais aussi exploré la centrale hydroélectrique Manic-5, les monts Groulx et leurs 30 sommets de plus de 1000 m, le réservoir Manicouagan (qui est en fait le 4e plus grand cratère météorique du monde!), la ville minière de Fermont et son célèbre «mur», sans oublier vos différentes escales au Labrador et en Basse-Côte-Nord.                                                             

  

  

  

5. Le trip jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine   

  

   

  • Région: Îles-de-la-Madeleine                             
  • Trajet: votre domicile–Havre-Aubert                               
  • Distance: 1200 km de Montréal + 5 h de traversier, pour l’aller seulement                             
  • Durée suggérée: 10 jours ou plus                                                            

Pour se rendre dans l’archipel des Îles-de-la-Madeleine en mode road trip, il faut d’abord aller jusqu’à Souris, à l’Île-du-Prince-Édouard, un trajet d’environ 13 h non-stop. De là, on monte à bord d’un traversier pour un voyage maritime de 5 h. S’il fait beau, on s’enroule dans un sac de couchage et on fait une sieste au soleil et au grand vent!                                 

  

  

Une fois sur place, fini les longs déplacements. On se pose quelque part — auberge, camping, maison de vacances — et on sillonne l’archipel lentement, à vélo si on le souhaite. Une seule route traverse les îles principales — la 199 —, et elle ne fait que 85 km, environ.                                 

Parmi les découvertes: les plages de sable blanc comme celles de Pointe aux Loups ou de la Grande Échouerie. Les sorties en kayak de mer le long des falaises de grès rouge, comme celles dans la baie de Plaisance. Ou encore les nombreux artisans et producteurs locaux, comme le Fumoir d’Antan ou la microbrasserie À l’abri de la Tempête.                                                                   

  

  

* Avertissement: au moment de publier ceci, aucune annonce au sujet de la reprise touristique au Québec n'a été faite. Les déplacements non essentiels entre régions ne sont pas recommandés et certaines d'entre elles sont «fermées».   

  

* PHOTO EN ACCUEIL: