/news/politics
Navigation

Controverse autour du logo d’Aliments Québec

Controverse autour du logo d’Aliments Québec

Coup d'oeil sur cet article

Qualifié de «sabot de Denver», le nouveau logo d’Aliments Québec déplait au Rassemblement pour un pays souverain (RPS).

L’organisation nationaliste s’insurge que la fleur de lys ainsi qu’une bonne partie de la couleur bleue, symboles du Québec qui se trouvaient dans l’ancien logo aient disparu.

«Les enlever suscite l’incompréhension, la déception et notre profond désaccord», a affirmé le RPS par communiqué, mardi matin.

La nouvelle mouture de l’emblème consiste en un Q majuscule jaune avec les mots «Aliments du Québec» écrits en bleu à l’intérieur. Lancé en octobre dernier, cet insigne sert à identifier les produits alimentaires québécois pour inciter les consommateurs à les acheter.

«Nous croyons que ce nouveau logo va à l’encontre des initiatives gouvernementales, dont le panier bleu fait démonstration avec nos symboles nationaux pour promouvoir l’achat de nos produits fabriqués au Québec», a précisé le RPS.

Le Rassemblement a écrit au premier ministre de la province François Legault pour qu’il intervienne pour revenir à l’ancienne version.

Créé par la firme lg2, le nouveau logo est plus épuré et facilement repérable que l’ancien.

«La conception du nouveau logo comportait de nombreux défis. En effet, le logo est utilisé sur 22 000 produits différents et souvent en petit format», avait souligné par communiqué Marc-André Fafard, vice-président, Design, lg2, lors de sa divulgation l’automne dernier.

«Nous avons donc éliminé les menus détails et les dégradés de l'ancien logo, lancé en 2002. Quant à la nouvelle forme ronde du logo, elle maximise son impact sur les emballages», a-t-il ajouté.

Lors de la conception de cette identité visuelle, lg2 dit avoir consulté de nombreux intervenants, dont le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec.