/news/coronavirus
Navigation

Toutou devra patienter pour la coupe

Les propriétaires d'animaux devront encore patienter, avant de pouvoir aller chez le toiletteur
Le Journal de Québec Les propriétaires d'animaux devront encore patienter, avant de pouvoir aller chez le toiletteur

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs propriétaires de salon de toilettage pour animaux déplorent le fait d'avoir été plongés dans la confusion pendant quelques jours, croyant à tort qu’ils pourraient reprendre leurs activités dès le 4 mai. 

• À lire aussi: Réponses aux questions des propriétaires d’animaux à propos de la COVID-19 

La majorité des salons de toilettage sont fermés depuis le 23 mars dernier en raison de la pandémie. Le gouvernement a présenté, mardi dernier, son plan de déconfinement qui permettra la réouverture de plusieurs commerces; certains toiletteurs ont alors cru qu’ils avaient le feu vert pour reprendre le boulot dès le 11 mai. 

«D’un côté, on nous dit que nous ne pouvons pas ouvrir, et de l’autre, on nous dit que nous serons fermés jusqu’au 4 mai et que nous avons le droit d’ouvrir, puisque nous avons pignon sur rue», explique Pascale Landes, propriétaire de Lavadog. 

«Pour moi, je suis un commerce de détail, puisque l’on vend un service aux consommateurs», poursuit-elle. 

Mme Landes a tenté de s’informer sur le site du gouvernement, en vain. 

Elle s’est même adressée aux autorités policières, afin de savoir si elle serait prise en défaut si elle recommençait le 4 mai, et ils lui ont répondu qu’ils ne savaient pas. 

Et pour être certaine, elle indique avoir également contacté la ligne d’informations de Quebec.ca. 

«La dame au téléphone, elle, m’a dit que nous étions autorisés à rouvrir. C'est un vrai casse-tête», lance-t-elle, après avoir entendu le contraire aux nouvelles. 

Le Journal a également contacté cette même ligne d’information la journée même. L’homme qui a pris l’appel a indiqué que l’ouverture n’était pas encore permise. 

Le porte-parole du ministère de l’Économie, Jean-Pierre D’Auteuil, a précisé le tout jeudi matin. 

«Les salons de toilettage des animaux ne sont pas autorisés à rouvrir leurs portes le 4 mai. Ce ne sont pas des commerces au détail, mais bel et bien des commerces de services», a-t-il indiqué par courriel. 

Marianne Bédard, du salon Kopsana, se désole de cette attente qui se prolonge pour ses clients et leur fidèle compagnon. 

«Après un mois, les gens peuvent encore attendre, mais après deux mois, la veine pousse dans les griffes qui, elles aussi, poussent. On commence à penser que le gouvernement ne trouve pas que les animaux sont importants», laisse-t-elle tomber. 

La vétérinaire Dre Amélie Leclerc rappelle aux propriétaires d’animaux que, malgré la pandémie, il faut rester à l’affût de leurs besoins. Particulièrement au niveau des griffes, qui demandent une attention particulière. Durant la pandémie, elle invite les gens à visiter le site www.covid19animal.ca pour les aider à passer au travers avec leurs animaux.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.