/opinion/columnists
Navigation

Nos zoos ont faim

Coup d'oeil sur cet article

Quand le gouvernement ferme un zoo en temps de crise sanitaire, l’appétit gargantuesque des grands animaux ne diminue pas pour autant. Leur besoin de soins est inchangé. Et les vétérinaires continuent de réclamer leurs honoraires.  

Depuis le début de cette crise, on croit n’avoir rien oublié. Pourtant, qui s’est soucié des précieux animaux de nos parcs ou zoos du Québec, que ce soit à Gatineau, Hemmingford, Granby ou Saint-Félicien ?    

Pensons aux rarissimes tigres, aux ours polaires, aux guépards, aux cougars, aux éléphants, aux girafes et admettons-le : nos zoos ne sont pas des commerces ordinaires. Ils méritent une attention particulière.     

ÉCOUTEZ le commentaire de Gilles Proulx à QUB Radio: 

Privés de visiteurs et de revenus, ceux-ci n’ont pas le luxe de priver leurs animaux de nourriture. Les grands félins, notamment, en avalent une quantité phénoménale. Un propriétaire de zoo m’a déjà parlé de 30 000 $ par semaine...    

Mesures  

Québec interdit encore l’entrée dans ces royaumes au cas où le maudit virus ferait peut-être des ravages.    

Pourtant, le Parc Safari d’Hemmingford a fait des suggestions intéressantes, question de relâcher un peu la pression, tant chez les enfants que chez les familles, en proposant d’ouvrir sa section africaine. Si, normalement, on avait le loisir d’ouvrir sa fenêtre, il faudrait s’en abstenir, mais l’expérience en vaudrait quand même la peine !    

Faisable  

Au parc Oméga de Gatineau ou à Saint-Félicien aussi, les visites pourraient reprendre, toujours sans contact avec les animaux.     

Quant à Granby et ailleurs, avec un contrôle minimal de la circulation des visiteurs, il doit y avoir moyen de déambuler auprès de nos amis sans transmettre le virus.    

Si on est capable d’ouvrir les classes, il faut aussi retenir que nos parcs et zoos sont également des instruments d’éducation ! Pourquoi forcer ces « institutions » à mendier des fonds publics quand elles pourraient très bien rouvrir de façon tout à fait sécuritaire ?