/travel/destinations/mexiqueetcaraibes
Navigation

À quoi ressemble la vie d'expat en Guadeloupe en plein confinement

À quoi ressemble la vie d'expat en Guadeloupe en plein confinement
UNSPLASH / Bertrand Bouchez

Coup d'oeil sur cet article

«On n’a pas d’hôpital.»   

Comment les Québécois installés à l’étranger vivent-ils le confinement, selon le pays où ils ont élu domicile?    

Déjà en contact avec des expatriés d’ici grâce à sa série «Expat», sur CASA, Jean-Michel Péloquin a décidé de prolonger ses rencontres dans des capsules web adaptées au contexte de la pandémie qui fait rage.    

Dans cette vidéo, la Québécoise Anouk Dewaily, propriétaire de la boutique Nuska à Saint-François, en Guadeloupe, nous parle de son quotidien de «confinée».   

  

La femme d’affaires raconte notamment que des hélicoptères survolent les plages durant la journée, puisqu’elles sont interdites d’accès à cause de la COVID-19.   

Anouk rappelle également que le seul hôpital de la Guadeloupe a brûlé il y a quelques années et qu’il n’y en a donc aucun sur l’île. Cette réalité, dit-elle, a convaincu les habitants d’adopter rapidement les mesures de confinement.    

  

Pour voir les autres capsules «Expat en confinement» au Japon, en Guadeloupe, aux États-Unis et en France, c’est par ici.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.