/news/society
Navigation

Lancer sa boulangerie artisanale... à 8 ans

Lancer sa boulangerie artisanale... à 8 ans
PHOTO COURTOISIE / Boulangerie Bickerdike

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’arrêt des classes aura permis à certains jeunes de développer des capacités en dehors du cursus scolaire habituel. C’est le cas d’un jeune lachinois qui a démarré sa propre boulangerie... à seulement 8 ans. 

Non seulement la préparation du pain n'a plus de secrets pour Noah Dagenais, sa commercialisation va aussi très bien, puisqu'il a reçu plus d'une soixantaine de commandes pour sa boulangerie Bickerdike. 

Depuis trois semaines, il cuisine, avec les recettes familiales, du pain au fromage cheddar et ciboulette, du pain au chocolat et des bagels avec graines de sésame... 

«Ma mère a hâte de retrouver sa cuisine!» dit le principal intéressé, avec humour. 

Lancer sa boulangerie artisanale... à 8 ans
PHOTO COURTOISIE / Boulangerie Bickerdike

Le jeune garçon fait la promotion de ses pains sur les réseaux sociaux, s'occupe de la préparation, de la cuisson, de la livraison et même des finances avec un fichier Excel. «Il fait tout sauf la vaisselle», indique sa mère, Marie-Hélène Laporte. 

Succès 

Se voulant au départ un passe-temps et une manière différente d’apprendre de nouvelles capacités, les pains de Noah ont rapidement connu beaucoup de succès. 

«Les gens ont besoin de trouver un peu de positif et de réconfort dans toute la conjoncture, a dit Mme Laporte. De voir un enfant de 8 ans tirer profit d'une telle situation de manière positive, ça suscite beaucoup d'intérêt.» 

Les clients deviennent même réguliers et la famille ne peut plus réaliser de commandes avant le 17 mai, faute de temps. Il y a déjà 80 pains à pétrir dans les deux prochaines semaines. 

«Au départ, on ne pensait vendre qu'une dizaine de pains aux gens de notre entourage. On devra déterminer rapidement si on pousse ce projet à une vraie entreprise. Mais sans un partenaire, par exemple une boulangerie qui voudrait bien nous produire nos recettes, ce n'est pas dans nos plans d'exploiter une boulangerie commerciale à juste titre», a ajouté la mère de famille. 

Lancer sa boulangerie artisanale... à 8 ans
PHOTO COURTOISIE / Boulangerie Bickerdike

Livraison à vélo 

La famille livre les commandes en vélo, et se rend aussi en voiture à deux points de chute sur la Rive-Nord et la Rive-Sud. 

Le projet devra être mis au ralenti lors du retour en classe, mais Noah Dagenais compte remettre la main à la pâte dès cet été, et voudrait bien visiter une boulangerie industrielle pour en apprendre davantage.