/news/coronavirus
Navigation

Gros casse-tête au primaire: jusqu’à 82 % des élèves reviennent en classe

Quebec
Photos Stevens LeBlanc Environ 250 élèves de cinquième et de sixième année finiront l’année scolaire dans les locaux de la Polyvalente Benoît-Vachon à Sainte-Marie en Beauce. Hier, du personnel s’affairait aux derniers préparatifs pour accueillir les enfants dans le respect des mesures de distanciation sociale.

Coup d'oeil sur cet article

La distanciation sociale constituera un tour de force dans les écoles primaires lors de la reprise des classes lundi: les taux d'inscription vont de 60 à 82% dans plusieurs commissions scolaires.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus  

• À lire aussi: Vider son casier en robe de bal  

• À lire aussi: Montréal doit faire pas mal mieux  

Par choix ou par nécessité, les parents québécois seront nombreux à envoyer leurs enfants en classe, au moment où la cloche sonnera lundi. Sauf à Montréal, le premier ministre François Legault ayant même annoncé hier le report d'une semaine de la reprise des activités, maintenant fixée au 25 mai prochain.    

De façon générale, la Fédération des commissions scolaires du Québec estime que 60% des élèves retourneront sur les bancs d’école. Mais dans certains établissements de la Capitale-Nationale et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ce sont plutôt de 7 à 8 élèves sur 10 qui reprendront le chemin des classes.      

Lors de l’annonce du déconfinement, le gouvernement Legault tablait plutôt sur le retour de seulement un élève sur deux.    

Des petits à l’école des grands  

Devant un tel enthousiasme, les écoles ont dû jongler avec les locaux et le personnel pour respecter la consigne de la santé publique d’un maximum de 15 élèves par groupe.    

Dans les écoles de la commission scolaire des Navigateurs, où 71% des enfants seront de retour lundi, des classes ont été installées dans des gymnases séparés en deux. Les locaux de musique et d’informatique ont aussi été vidés de leur matériel afin d’accueillir des groupes. «On a maximisé l’intérieur parce qu’on se dit que les parents préfèrent que leur enfant retourne à l’école où ils étaient déjà», note la directrice générale, Esther Lemieux.    

«C’est un grand casse-tête. On doit ouvrir 80 classes de plus que d’habitude », illustre pour sa part la directrice générale de la Commission scolaire de Portneuf, Marie-Claude Tardif. Un de ses établissements recevra 74% de sa clientèle habituelle et Mme Tardif s’attend à ce que le chiffre augmente au fur et à mesure que l’épidémie se stabilisera.    

À Lévis comme dans Portneuf, des écoles secondaires ont également dû ouvrir leurs locaux. Ainsi, les élèves de 6e année de l’école de la Saumonière, à Donnacona, pourront tester les installations de l’école secondaire Donnacona avant même d’y être admis l’an prochain.    

L’école Saint-Jean-Baptiste, au cœur de Québec, enverra trois à quatre groupes à Joseph-François-Perrault, tandis que l'école de l’Accueil déménagera six groupes à l'école Roger-Comtois.    

Même scénario à Sainte-Marie-de-Beauce, où tous les élèves de cinquième et sixième année seront regroupés dans la polyvalente Benoît-Vachon. Au total, 18 classes et trois locaux de services de garde ont été aménagés pour recevoir ces élèves, pour un total d’environ 250.     

Côté pédagogie, le programme variera grandement d’une région à l’autre. La Commission scolaire des Premières-Seigneuries a choisi d’offrir des cours d’éducation physique, d’anglais et de musique, même si Québec recommande de se concentrer sur les matières de base. Une option impensable dans Portneuf: «On n’est pas loin d’être coincés, en termes de ressources humaines», souffle Mme Tardif.    

Des autobus à moitié vides  

En plus des classes, les trajets d’autobus sont chamboulés par les nouvelles règles d’hygiènes. À Lévis, le nombre de voyages va doubler, voire quadrupler sur certaines lignes. Désormais, les élèves devront être assis seuls sur leur banc, en plus de respecter une distance de deux mètres. « Normalement on a 72 élèves dans un autobus, et là, il faut en rentrer un maximum de 12 », explique Esther Lemieux.    

– Avec la collaboration de Daphnée Dion-Viens et Maude Ouellet et TVA Nouvelles  

Taux d’inscriptions par commission scolaire    

Capitale-Nationale   

  • Des Navigateurs: 71%  
  • Des Premières-Seigneuries: 66%  
  • Des Découvreurs: 62%  
  • De Portneuf: 65%  
  • De la Capitale : 60%   

Ailleurs au Québec   

  • Du Pays-des-Bleuets (Saguenay–Lac-Saint-Jean): 82%  
  • Beauce-Etchemin: 74%  
  • Du Chemin-du-Roy (Trois-Rivières): 48,5%  
  • Des Laurentides: 50% à 55%  
  • De Saint-Hyacinthe: 52%  
  • Des Chênes (Drummondville): 55%   

À VOIR AUSSI  

  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com