/weekend
Navigation

Une libraire reçoit un prix d’excellence pour son travail exceptionnel

Chantal Fontaine
Photo courtoisie, Théodore Fontaine-Deschamps Chantal Fontaine

Coup d'oeil sur cet article

Chantal Fontaine travaille depuis 25 ans à la librairie Moderne, à Saint-Jean-sur-Richelieu. Elle vient de mettre la main sur le prix d’excellence décerné par l’Association des librairies du Québec.  

Cette distinction, remise depuis sept ans, souligne le travail exceptionnel d’un libraire. 

«Je suis très honorée et bouleversée. Ça me touche vraiment et profondément. Je ne m’attendais pas à ça», a-t-elle confié lors d’un entretien téléphonique. 

Elle ne s’y attendait pas parce qu’elle ne savait pas que les règles entourant ce prix avaient changé. Il fallait s’inscrire, par le passé, pour avoir la chance de peut-être mettre la main sur cette reconnaissance. Elle ne s’était pas inscrite. 

«Le processus a changé et le prix est décerné par mes pairs. Ce sont eux qui ont proposé ma candidature. Je suis très honorée et bouleversée. C’est une très belle surprise et c’est très gratifiant. Je suis sur un petit nuage», a-t-elle déclaré. 

Ce prix est un incitatif qui va la pousser à continuer et qui lui confirme qu’elle est à la bonne place. 

Chantal Fontaine a gravi plusieurs échelons dans cette librairie indépendante située sur le boulevard du Séminaire. Une librairie générale qui a vu le jour dans un centre commercial, il y a 40 ans, et qui a pignon sur rue depuis 2001. 

«Ça fait 24 ans en septembre que je travaille à cet endroit. J’ai commencé comme caissière et je suis maintenant libraire et responsable des achats. C’est un métier que j’aime», a-t-elle mentionné. 

La réouverture 

La librairie moderne a ouvert à nouveau ses portes lundi dernier. Elle a retrouvé ses clients, mardi, après une pause de deux jours bien méritée.  

Les clients peuvent, après avoir reçu les consignes d’usage à l’arrivée, entrer, à coups de 20, dans le commerce qui fait 22 000 pieds carrés. 

«Ça se passe bien. Les gens respectent l’ensemble des directives. Il y a du monde et ça fait du bien de revoir les gens. Ils sont contents de nous voir et on constate que la culture a été importante durant cette période dans la vie des gens. C’est ce que cette crise nous a mis en pleine face», a-t-elle fait remarquer. 

Les cahiers d’activités jeunesse, les livres sur le jardinage, la cuisine et le bricolage ont été les mieux vendus durant la fermeture physique du commerce.  

«Il y a aussi de belles choses qui se sont vendues, comme les œuvres complètes de Platon, des ouvrages spécialisés sur des plantes, des romans policiers, des gens qui achetaient toute la collection d’un auteur en format poche et beaucoup de livres québécois. On recevait entre 60 et 70 commandes par jour», a-t-elle mentionné. 

Chantal Fontaine a terminé, au cours des dernières semaines, le roman Au royaume des aveugles, de Louise Penny, et elle vient d’attaquer Un homme meilleur, le grand succès des dernières semaines. 

«C’est de la lecture confort», a-t-elle indiqué. 

Les suggestions de Chantal   

  • La case 144 | Nadine Poirier et Geneviève Després | 2019 
  • Ma vie de gâteau sec | Élizabeth Baril-Lessard | 2019 
  • Un beau désastre | Christine Eddie | 2020 
  • L’accoucheuse de Scots Bay | Ami McKay | 2020 
  • Mieux conserver ses aliments pour moins gaspiller | Anne-Marie Desbiens | 2019  

► On peut se procurer des livres dans les libraires indépendantes sur le site leslibraires.ca.