/sports/hockey
Navigation

Samuel Bolduc prêt à épater

L’ex-joueur de l’Armada et du Phoenix veut s’imposer dès l’an prochain avec les Islanders

Samuel Bolduc
Photo d’archives Samuel Bolduc aurait préféré que sa carrière junior avec le Phoenix se termine d’une meilleure façon mais il se dit maintenant prêt à attaquer son prochain défi, celui de jouer professionnel dans l’organisation des Islanders de New York.

Coup d'oeil sur cet article

Que le hockey reprenne en septembre, octobre ou même janvier, l’objectif du défenseur Samuel Bolduc demeure le même : il désire jouer au moins un match dans la Ligue nationale de hockey dès la saison prochaine.

Choix de deuxième tour, 57e au total, des Islanders de New York lors du repêchage de 2019, le colosse de 6 pi 4 po et 211 lb a signé un premier contrat professionnel le 30 avril dernier.

L’arrière de 19 ans devrait donc, à moins d’une surprise, faire ses débuts professionnels l’an prochain. Si une première saison dans la Ligue américaine de hockey avec les Sound Tigers de Bridgeport semble la voie logique pour le natif de Laval, ce dernier ne cache pas qu’il aimerait déjà goûter à la grosse ligue en 2020-2021.

« Je sais que le plan pour moi sera la Ligue américaine mais mon but a toujours été de jouer au moins un match dans la LNH l’année prochaine, a-t-il mentionné lors d’un entretien téléphonique avec Le Journal. Je veux faire le mieux possible rapidement dans la Ligue américaine pour me faire rappeler. Une fois que ça arrive, je devrai travailler fort pour y rester. »

Une constance à travailler

Bolduc est bien conscient qu’il devra continuer de travailler sur son jeu s’il espère obtenir une chance de jouer dans la Ligue nationale de hockey à 20 ans.

S’il a le physique requis et les habiletés pour accéder au prochain niveau, c’est souvent au niveau de la constance de son jeu qu’il a éprouvé des ratés au cours des dernières saisons.

« Au niveau junior, quand j’avais des mauvais matchs, je pouvais m’en sortir même si j’en faisais moins. Par contre, une fois dans la Ligue américaine ou la LNH, je ne pourrai plus faire ça. Je vais jouer contre les meilleurs joueurs au monde alors il va falloir que je sois à 100 % le plus souvent possible », a-t-il admis.

Recruteur au Québec pour les Islanders de New York, Mario Saraceno est à l’origine de la sélection de Bolduc en 2019. Le vétéran de la profession a beaucoup aimé ce qu’il a vu du jeune défenseur la saison dernière. S’il est d’accord avec Samuel Bolduc sur la constance de son jeu, il assure que c’est le problème de la grande majorité des jeunes joueurs de son âge.

« C’est un gars qui possède un talent brut assez incroyable, qui a le physique de l’emploi mais aussi les mains et le coup de patin qui vont avec. C’est rare de voir un joueur de 6 pi 4 et 215 lb si fluide sur la glace. Maintenant, il doit tout mettre ces attributs ensemble et je pense que de jouer contre des hommes l’an prochain va beaucoup lui bénéficier. Notre directeur du développement des joueurs Eric Cairns a été en contact constant avec lui cette saison et il est venu le voir aux deux ou trois semaines. Il a fait un travail phénoménal avec Samuel cette année », mentionne-t-il.

Bonne fin de saison

Après un début de saison en dents de scie avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, il a terminé en lion après avoir été échangé au puissant Phoenix de Sherbrooke lors de la période de transactions des Fêtes.

Là-bas, il a inscrit 27 points en 29 parties avant que la COVID-19 ne vienne mettre un terme aux aspirations de grandeur de l’équipe sherbrookoise.

« C’est plate parce qu’on avait une équipe pour faire un bon bout de chemin. C’était une super bonne gang de gars et on s’entendait tous bien. On arrivait au moment le plus excitant de l’année mais malheureusement, on ne peut pas contrôler ce qui arrive. »