/news/education
Navigation

Retour en classe: des écoliers plus souriants qu’anxieux

Tous ont dû se familiariser avec de nouvelles règles sanitaires

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers d’écoliers ont repris le chemin de l’école lundi aux quatre coins de la province, à l’exception de la grande région de Montréal, dans un contexte de pandémie. Les sourires étaient nombreux sur les visages, même si tous ont dû se familiariser avec les nouvelles règles sanitaires d’une école qui n’est plus tout à fait la même.  

• À lire aussi: «Ça me rend fier et plein de joie», affirme le ministre Roberge  

• À lire aussi: Un retour en classe sur fond d’inquiétude  

• À lire aussi: Québec assouplit les règles d’embauche dans les CPE  

• À lire aussi: «Cafouillage» dans la distribution d’équipements de protection  

À l’école du Harfang-des-Neiges, à Stoneham dans la région de Québec, des élèves étaient visiblement heureux de leur première journée d’école. Plusieurs en sont ressortis en fin d’après-midi avec un grand sourire aux élèves.      

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Nicolas Prévost, Président de la Fédération québécoise des directions d'établissements d'enseignement, à QUB radio:    

« C’était vraiment cool ! » a lancé Rose, une élève de troisième année qui dit s’être rapidement adaptée aux nouvelles mesures de distanciation sociale.  

Sa sœur aînée, Mélodie, a trouvé sa nouvelle école « un peu spéciale », mais elle avait déjà hâte d’y retourner demain. « On en avait beaucoup discuté à la maison, elles étaient bien préparées », indique leur père, Stéphane Bernard.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Luc Lafrance, président-directeur général de la Fédération des transporteurs par autobus, à QUB Radio:   

Un peu nerveux lors de son arrivée à l’école lundi matin, le directeur Carl Barrette était heureux du déroulement de la journée. 

Il y aura toutefois des ajustements à apporter au cours des prochains jours. « Entre la théorie et la pratique, il y a toujours des différences », lance-t-il.  

  • À VOIR AUSSI   

Défi logistique 

L’arrivée et le départ des élèves représentent tout un défi logistique dans cette école primaire, la plus grosse de la commission scolaire des Premières-Seigneuries. 

Photo Simon Clark

Alors que l’on compte habituellement 950 élèves répartis dans deux bâtiments, près de 600 étaient de retour en classe lundi. 

À l’école de l’Arc-en-ciel, située dans le secteur Lac-Saint-Charles à Québec, la rentrée s’est aussi déroulée « à merveille », selon l’enseignante Marie-Claude Tardif. 

Les mesures de distanciation étaient respectées à l’arrivée à l’école de l’Envol, dans le secteur Saint-Nicolas à Lévis, où les élèves ont dû attendre en file à une distance de deux mètres avant d’entrer dans l’établissement.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Les mesures de distanciation étaient respectées à l’arrivée à l’école de l’Envol, dans le secteur Saint-Nicolas à Lévis, où les élèves ont dû attendre en file à une distance de deux mètres avant d’entrer dans l’établissement.

De grands yeux ronds 

Les élèves étaient très excités lundi matin et ils ont découvert leur nouvelle école avec de grands yeux ronds, raconte-t-elle. 

« Quand ils ont mis les pieds dans l’école, il y a des visages qui ont changé. Mais les enfants se sont vraiment adaptés rapidement », dit-elle. 

« Ça s’est bien passé parce que toute l’équipe-école a été mise à contribution, ajoute l’enseignante de troisième année. Les gens ont fait preuve de créativité, on a travaillé ensemble pour garder nos couleurs d’école et résoudre les problèmes un après l’autre, pour rendre ce retour agréable pour nos élèves. » 

Aucun problème majeur n’a été rapporté lundi du côté des syndicats d’enseignants ou des commissions scolaires de la région de Québec. 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com