/entertainment/shows
Navigation

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de musique sont-ils prêts à payer pour un concert en ligne? Le propriétaire du bar-spectacles l'Anti, à Québec, a eu une partie de la réponse, samedi soir, quand près de 850 personnes ont déboursé 8 ou 15 $ pour regarder une prestation d'Orloge Simard.

«C’était un coup de dés», convient Karl-Emmanuel Picard, très satisfait du résultat. «On a vendu 400 billets la journée même du spectacle.»

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

Tout a été organisé en moins de dix jours. Les billets étaient en vente sur Lepointdevente.com. Certains ont payé 15 $ et ils auront ainsi droit à une bière de la microbrasserie saguenéenne Hopera quand l’Anti reprendra ses opérations régulières

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

Les spectateurs ont reçu un lien leur donnant accès à la diffusion à partir de 20h, samedi.

Accompagné d’un seul membre de son groupe assis à environ deux mètres de lui, Orloge Simard était posté dans le local d’une entreprise de sonorisation de Saguenay. Trois caméras offraient autant de points de vue.

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

«Les commentaires étaient incroyables. Tout le monde disait que le son et l’image étaient top, meilleurs que les prestations vues sur Facebook jusqu’à maintenant», s’enflamme l’organisateur de l’événement.

Les prochains à l’Anti

Seul pépin, le concert a commencé avec quinze minutes de retard parce que tout le monde tentait de se connecter en même temps, ce qui a surchargé le système. «On va faire le nécessaire pour les prochains concerts», promet Karl-Emmanuel Picard.

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

Car prochains concerts, il y aura. Rick Pagano et Mononc Serge, les 15 et 16 mai, Pépé et sa guitare, le 23.

Dans le cas de Pagano et Pépé, les prestations auront lieu directement à l’Anti, sans spectateur et en respectant la distanciation sociale. Ça reste à confirmer si Mononc Serge s’y installera aussi pour son tour de chant.

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

Les billets pour voir le show de Pagano sont 10 $ et, preuve que les traditions ne se perdent pas, même en pandémie, un forfait à 50 $ donnera droit à un Zoom privé (un meet and greet virtuel) avec l’artiste après le spectacle.

« On en a déjà vendu une dizaine », affirme Karl-Emmanuel Picard, d’un ton qui ne cache pas son étonnement.

Un mois de dépenses

D’autres concerts s’ajouteront. L’opération est rentable, a démontré l’expérience Orloge Simard, puisque les coûts d’opération sont réduits au minimum.

Après répartition des profits avec l’artiste, «ça peut me permettre de payer mes dépenses pour plus d’un mois », dit le propriétaire-promoteur. « Si j’en fais quatre qui vont bien, c’est considérable.»

850 spectateurs payants pour un concert en ligne d’Orloge Simard
Photo courtoisie GWANO

Une fois que le Québec sera totalement déconfiné, il envisage même de poursuivre les diffusions payantes en ligne pour les concerts qui seront présentés à guichets fermés à l’Anti.

D’ici là, Karl-Emmanuel Picard souhaite pouvoir recevoir des groupes, et pas seulement un artiste seul, sur sa scène. Il attend à cet effet des instructions des autorités. Il aimerait aussi organiser des spectacles dans des ciné-parcs, cet été, comme le duo 2Frères planifie déjà de le faire.

Son initiative a aussi fait des petits. Le Café du Clocher d’Alma annonce pour le 22 mai un spectacle virtuel payant de Gab Bouchard avec formule repas à emporter pour les gens du coin.