/news/coronavirus
Navigation

Le retour sur les bancs d’école divise le Québec en deux

Montréal et le reste du Québec ne voient pas la situation du même œil

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois ont le pied sur le frein au sujet de la réouverture des écoles, mais la province reste divisée entre l’opinion des Montréalais et celle des gens du reste du Québec qui n’est pas la même.  

• À lire aussi: Moins délinquants qu’ailleurs au pays  

• À lire aussi: Un deuxième souffle pour l’enseignement à distance au secondaire  

• À lire aussi: Déconfinement: les écoles et les travailleurs sous la loupe des experts  

Les citoyens de Montréal disent majoritairement non à la réouverture des écoles, alors que ceux du reste du Québec appuient un peu plus le retour en classe, révèle un sondage Léger réalisé pour Le Journal. Pour l’ensemble du Québec, la population reste divisée et le refus l’emporte faiblement.     

Le gouvernement doit donc gérer la province selon deux situations géographiques très différentes et une densité de population qui n’est pas la même partout.     

Casse-tête complexe  

Dans l’ensemble, les Québécois ne sont pas pressés face au déconfinement. Pour les autorités sanitaires et gouvernementales, le casse-tête reste complexe.     

Jean-Marc
Léger
Photo Chantal Poirier
Jean-Marc Léger

«Avec la pandémie, il y a deux Québec dans un. Globalement, le Québec est coupé en deux. Le portrait est assez clair. Pour les perceptions au sujet de l’école, c’est la même chose. Les gens sont ouverts au déconfinement des régions, sous certaines conditions», explique Jean-Marc Léger, économiste et président et fondateur de Léger.        

  • ÉCOUTEZ l'entrevue du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, à l'émission Dutrizac, sur QUB Radio:   

Est-ce que le gouvernement Legault prend la bonne décision ou non de rouvrir les écoles au Québec (à l’extérieur de Montréal) à compter du 11 mai ?     

Quelque 47 % des répondants de l’ensemble de la province disent non, contre 44 %, oui. Parmi les répondants de la région de Québec, l’appui à l’ouverture des écoles grimpe toutefois à 54 %.     

Deux messages  

«Le Québec a l’air partagé. Il y a une majorité d’un côté, et une minorité de l’autre. Pour le gouvernement, il y a un message pour ceux à l’extérieur de Montréal et un autre pour ceux qui sont à Montréal. La pandémie est sous contrôle à l’extérieur, mais pas à Montréal», ajoute M. Léger.     

• À lire aussi: «Ça me rend fier et plein de joie», affirme le ministre Roberge  

• À lire aussi: «Même le 25 mai me paraît précipité», dit le Dr Amir Khadir  

Pour les écoles du Grand Montréal, la réponse est beaucoup plus évidente. Environ 55 % des répondants de l’ensemble du Québec croient qu’il ne s’agit pas d’une bonne idée d’ouvrir les établissements scolaires à compter du 25 mai. La proportion grimpe à 58 % uniquement parmi les gens de Montréal.     

«En ce moment, même les Montréa-lais disent non, que ce n’est pas le temps d’ouvrir les écoles à Montréal», précise également le sondeur.     

Réalité différente  

En date d’hier, les régions de Montréal et Laval comptaient environ 62 % des cas de COVID-19 de la province et près de 77 % des décès liés au virus.     

À l’autre bout de l’autoroute 20, les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches--- comptaient hier 4 % des cas positifs de coronavirus et 3 % des décès.     

Avec moins d’un mois de calendrier scolaire, les Montréalais devront peut-être faire leur deuil de l’ouverture des écoles.     

«Dans la dynamique des prochains jours, je ne suis pas sûr que le gouvernement va avoir des arguments pour ouvrir Montréal», conclut Jean-Marc Léger.      

RÉOUVERTURE DES ÉCOLES À L’EXTÉRIEUR DE MONTRÉAL  

D’après vous, est-ce que le gouvernement Legault prend la bonne décision ou non de rouvrir les écoles au Québec (à l’extérieur de Montréal) à compter du 11 mai ?          

  • Oui: 44 %     
  • Non: 47 %     
  • NSP/Refus: 9 %          

RÉOUVERTURE DES ÉCOLES À MONTRÉAL  

D’après vous, est-ce que le gouvernement Legault prend la bonne décision ou non de rouvrir les écoles du Grand Montréal à compter du 25 mai ?          

  • Oui: 32 %     
  • Non: 55 %     
  • NSP/Refus: 13 %          

MÉTHODOLOGIE  

Ce sondage a été réalisé sur le Web du 8 au 10 mai 2020 auprès de 1006 Québécois, âgé(e)s de 18 ou plus. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 1006 répondants aurait une marge d’erreur de plus ou moins 3,09 % et ce, 19 fois sur 20.  

À VOIR AUSSI   

  

  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.