/news/transports
Navigation

Transport en commun: le RTC recommande le port du masque

Transport en commun: le RTC recommande le port du masque
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Comme l’avait demandé le premier ministre François Legault un peu plus tôt, le RTC recommande fortement à tous les usagers de porter un couvre-visage dans leurs déplacements, autant lors de l’attente aux arrêts qu’à bord des véhicules.  

• À lire aussi: COVID-19: le port du masque «fortement» recommandé  

• À lire aussi: [DIRECT MARDI 12 MAI] Tous les développements de la pandémie   

François Legault s’est présenté devant les caméras le visage couvert, mardi, pour inciter les Québécois à porter le masque dans l’espace public. Québec envisage même de rendre celui-ci obligatoire dans les transports en commun.  

«Donc, si vous allez voir votre mère, si vous allez dans un magasin, sûrement si vous allez prendre l'autobus, portez un masque», a lancé M. Legault.  

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) et le Service de transport adapté de la Capitale (STAC) ont ainsi annoncé des mesures supplémentaires pour la reprise des activités régulières.

«Les prochains mois seront atypiques pour le transport en commun. Il faut d’un côté mettre en place des mesures pour protéger nos employés et de l’autre, sensibiliser les clients à cette nouvelle réalité et au rôle qu’ils ont à jouer dans cette reprise. Il s’agit d’une responsabilité partagée», a expliqué Rémy Normand, président du RTC.  

À bord des véhicules  

Afin d’appuyer la recommandation de la santé publique, le RTC recommande fortement à tous les clients de porter un couvre-visage dans leurs déplacements, autant lors de l’attente aux arrêts qu’à bord des véhicules.  

L’utilisation des transports en commun posera un défi pour la distanciation sociale et le RTC distribuera 15 000 masques aux clients du RTC et du STAC dans la semaine du 1er juin.  

Le RTC procède également à la mise en place graduelle des cloisons transparentes pour protéger l’espace chauffeur.  

Cette mesure permettra de revenir progressivement à l’entrée par la porte avant.  

À compter du lundi 25 mai, et de façon graduelle, l’entrée se fera par la porte avant et la sortie devra obligatoirement se faire par la porte arrière.