/news/education
Navigation

Un deuxième souffle pour l’enseignement à distance au secondaire

Quebec
Photo d'archives Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Alors que des élèves du primaire reprennent le chemin des classes, des écoles secondaires bonifient cette semaine leur formule d’enseignement à distance, en fournissant des horaires et des plans de travail basés sur des rencontres virtuelles quotidiennes avec leurs enseignants.  

• À lire aussi: Le retour sur les bancs d’école divise le Québec en deux  

• À lire aussi: Déconfinement: les écoles et les travailleurs sous la loupe des experts  

• À lire aussi: Rentrée scolaire: «Ça me rend fier et plein de joie», affirme le ministre Roberge  

À l’école secondaire Les Etchemins, à Lévis, tous les élèves ont reçu un nouvel horaire quotidien pour la semaine du 11 mai.  

De 9 h 30 à 15 h 30, chaque élève aura quatre périodes d’enseignement à la maison d’une heure chacune, pour toutes les matières, y compris l’éducation physique et les arts plastiques.  

Les périodes d’enseignement peuvent comprendre de l’enseignement virtuel – baptisé « le point de presse du prof » – et des périodes de soutien où l’enseignant est disponible pour répondre aux questions des élèves, pendant qu’ils réalisent leurs travaux.   

Cet horaire est accompagné d’un plan de travail, qui comprend des travaux à remettre obligatoirement aux enseignants avant la fin de la semaine.  

Horaire de travail structuré  

«On a fait un horaire de travail structuré et regroupé, pour aider le jeune à structurer sa journée. On voulait aussi éviter que les parents reçoivent beaucoup de courriels d’enseignants différents», explique la directrice, Cathy Boudreau.  

Les élèves qui ne peuvent se brancher en direct aux cours virtuels peuvent réécouter en différé ces périodes d’enseignement. «Plusieurs de nos élèves de quatrième et cinquième secondaire occupent un emploi», précise Mme Boudreau.  

Reste à voir si cette nouvelle formule permettra de motiver des ados à replonger le nez dans leurs livres d’ici la fin de l’année scolaire.  

Au cours des dernières semaines, plusieurs enseignants ont rapporté n’avoir qu’une minorité d’élèves présents lors de classes virtuelles.  

L’enseignement de nouvelle matière pourrait motiver des jeunes déjà en réussite à terminer leur année en ligne alors que l’enseignement à distance pourrait faire toute une différence pour ceux qui étaient en difficulté, fait valoir Mme Boudreau.  

«Ça pourrait être déterminant dans la réussite ou l’échec de leur année scolaire», fait-elle valoir.  

Plus nombreux en ligne  

Selon des informations glanées auprès d’élèves, les jeunes étaient plus nombreux aujourd’hui en ligne que lors des dernières séances virtuelles de la semaine dernière.  

Cette école secondaire devrait par ailleurs être en mesure de prêter des appareils informatiques aux parents qui en ont fait la demande, précise Mme Boudreau. 

À VOIR AUSSI 

 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com