/news/politics
Navigation

La Dre Tam appelle au dépistage de ceux qui ont des symptômes légers

La Dre Tam appelle au dépistage de ceux qui ont des symptômes légers
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | L’administratrice en chef de la santé publique du Canada soutient qu’il est désormais important de tester toute personne qui ressent des symptômes de la COVID-19, peu importe la sévérité. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie 

• À lire aussi: Un test aussi simple que pour dépister une ITSS 

«Abaisser le seuil [des conditions] pour tester quiconque ayant des symptômes, même s’ils sont légers, est vraiment la clé d’un bon élargissement du filet», a dit la Dre Theresa Tam en point de presse mercredi. 

La patronne de la santé publique a ajouté qu’il serait nécessaire d’effectuer un dépistage chez des personnes asymptomatiques dans certains milieux où des éclosions sont survenues, citant en exemple les centres de soins de longue durée et les établissements carcéraux. 

«Dans des milieux de travail qui ont vu des éclosions [...], vous voudrez un seuil [des conditions] pour tester très bas afin de dépister même les personnes asymptomatiques», a-t-elle poursuivi. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Port du masque 

Sur la possibilité de formellement recommander le port du masque non médical dans des lieux publics, la Dre Tam a répondu qu’il était complexe d’aller de l’avant sans être certain que tout le monde puisse avoir accès à un couvre-visage. 

La santé publique canadienne affirme que le port du masque peut aider à éviter d’infecter ceux qui nous entourent avec nos gouttelettes, mais n’en fait pas une recommandation officielle. 

À ce sujet, le premier ministre Justin Trudeau a soutenu qu’il revient aux autorités provinciales de décider des lignes directrices. 

«L’Île-du-Prince-Édouard par exemple fait face à une situation extrêmement différente de celle de l’Ontario [...] Mais comme on sait, la meilleure façon de se protéger, c’est de rester chez nous le plus possible et, si on doit sortir, garder une distance de deux mètres en tout temps», a-t-il fait valoir. 

À VOIR AUSSI