/news/transports
Navigation

[PHOTOS] Pôle d’échanges de Sainte-Foy: des discussions déjà entamées pour les acquisitions de terrains

[PHOTOS] Pôle d’échanges de Sainte-Foy: des discussions déjà entamées pour les acquisitions de terrains
Photo courtoisie Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a déjà entamé des discussions pour acquérir – de gré à gré ou par expropriation – plusieurs terrains à Sainte-Foy en vue de réaliser le pôle d’échanges.  

• À lire aussi: [PHOTOS] Pôle d’échanges de Saint-Roch: la rue de la Couronne réservée au tramway  

C’est ce que Daniel Genest, directeur du bureau de projet du réseau structurant, a confirmé mercredi matin en point de presse.  

Les terrains qui sont dans la mire de la Ville appartiennent actuellement à l’Industrielle Alliance, à la Commission scolaire des Découvreurs, à la Société québécoise des infrastructures et à Couche-Tard. M. Genest n’a toutefois pas voulu dévoiler le nombre précis d’acquisitions qui seront nécessaires dans le secteur.  

«Le principe demeure toujours un processus d’acquisition par négociation de gré à gré, a-t-il réitéré. [Sinon], le projet de loi 26, entériné par l’Assemblée nationale en juin 2019, donne toutes les autorités à la Ville de Québec pour procéder à la prochaine étape, qui est l’expropriation.»  

Dans son édition de mercredi, Le Journal a révélé les grandes lignes des futurs aménagements à Sainte-Foy. On y apprenait notamment que le pôle d’échanges sera situé sur les stationnements actuels de l’Industrielle Alliance, derrière le Canadian Tire, et qu’une structure d’étagement sera construite sur le boulevard Laurier pour permettre aux voitures de passer sous le tramway. Cette structure ressemblera d’ailleurs à celle de l’autoroute Robert-Bourassa, sous les chemins Sainte-Foy et Quatre-Bourgeois, a-t-on confirmé.  

[PHOTOS] Pôle d’échanges de Sainte-Foy: des discussions déjà entamées pour les acquisitions de terrains
Photo courtoisie Ville de Québec

Comme le tramway passera sur les terrains de l’actuel Ultramar du boulevard Laurier, M. Genest a convenu qu’il pourrait y avoir un enjeu de décontamination des terrains. «Ça va être traité en temps et lieu lorsqu’on aura complété le processus d’acquisition», s’est-il limité à dire.  

Pour se rendre sur le pôle d’échanges de Sainte-Foy, les autobus lévisiens emprunteront la même «structure d’étagement» qui sera construite pour permettre aux voitures circulant en direction ouest de passer sous le tramway, a-t-on fait savoir.    

[PHOTOS] Pôle d’échanges de Sainte-Foy: des discussions déjà entamées pour les acquisitions de terrains
Photo courtoisie Ville de Québec

Sur le boulevard Hochelaga, les deux voies qui seront ajoutées seront consacrées aux automobiles «à court et à moyen terme». Cela dit, M. Genest a suggéré que ces voies pourraient être réservées plus tard aux Métrobus 804 et 805. On prévoit en effet que le nombre de bus du Réseau de transport de la Capitale sur Hochelaga va au moins doubler.  

Vitesse limitée sur le campus  

La vitesse du tramway sera limitée à 20 km/h sur le campus de l’école secondaire de Rochebelle. Le réaménagement des terrains de soccer sera pris en charge à même le budget global du mégaprojet.  

[PHOTOS] Pôle d’échanges de Sainte-Foy: des discussions déjà entamées pour les acquisitions de terrains
Photo courtoisie Ville de Québec

M. Genest a évoqué «une économie substantielle» qui est réalisée à la suite de l’abandon du tunnel de 900 mètres, et de la construction d’un pôle d’échanges en surface. Ce dernier n’a cependant pas voulu avancer des chiffres précis et s’est limité à dire que le budget global de 3,3 G$ sera respecté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.