/investigations/health
Navigation

COVID-19 : des hôpitaux frappés en Montérégie

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs hôpitaux de la Montérégie sont aux prises avec des éclosions de COVID-19. 

• À lire aussi: [EN DIRECT JEUDI 14 MAI] Tous les développements de la pandémie  

• À lire aussi: COVID-19: 87 morts dans un CHSLD de Laval 

L’Hôpital Pierre-Boucher à Longueuil comptait hier 65 personnes infectées hors de la zone réservée aux patients atteints de la COVID-19, dont 30 travailleurs de la santé.  

« Les employés touchés ont été retirés et les usagers concernés ont tous été transférés vers des unités dédiées à la COVID-19 », a écrit le CISSS de la Montérégie-Est. 

Compliqué 

Du côté de l’Hôpital Charles-Le Moyne, on dénombrait 69 personnes infectées à l’extérieur de la zone COVID-19. La situation complique la reprise graduelle des interven-tions chirurgicales. Un certain nombre de patients sont également alités à Charles-Le Moyne en attendant de retourner en CHSLD. 

Des éclosions ont aussi touché des hôpitaux qui étaient désignés comme froids, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas d’unité aménagée pour les patients frappés par le coronavirus. 

C’est le cas de l’Hôpital du Haut-Richelieu, où une éclosion s’est déclarée à la fin du mois d’avril. Au total, six employés ont été déclarés positifs. Sept patients ont quant à eux été renvoyés à domicile ou transférés à l’Hôpital Charles-Le Moyne. 

Déplacements 

Plus tôt cette semaine, les autorités avaient également confirmé 24 cas du côté de l’Hôpital Honoré--Mercier à Saint-Hyacinthe. 

Certains continuent de pointer du doigt le déplacement de personnel pour expliquer la contamination d’hôpitaux « froids ».  

« Tous les efforts sont mis en ce moment pour stabiliser le personnel soignant et les médecins dans un milieu de soins spécifique », dit la porte-parole--- du CISSS de la Montérégie-Centre, Sara-Ève Tremblay.