/weekend
Navigation

Chez nos libraires: 300 km de livraisons par semaine pour Marie-Claude Gagnon

Marie-Claude Gagnon
Photo courtoisie Marie-Claude Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

La libraire Marie-Claude Gagnon parcourt 300 km par semaine dans le secteur de Charlevoix pour effectuer les livraisons à ses clients. Elle roule sur la 138 et sur la 322 pour couvrir de Baie-Saint-Paul jusqu’à La Malbaie et les municipalités des Éboulements et de Saint-Irénée.

Comme la majorité des libraires, Marie-Claude Gagnon a vu ses commandes en ligne exploser depuis la fermeture physique des commerces jugés non essentiels. 

« J’avais une ou deux commandes par semaine, par l’entremise du site leslibraires.ca, et là, c’est de 15 à 20 par jour. J’ai même effectué un premier envoi outre-mer avec un colis expédié en Europe. C’est vraiment fou », a-t-elle fait remarquer. 

La libraire a fait l’acquisition de ce commerce il y a deux ans. La librairie généraliste, située dans le centre commercial Le Village, a vu le jour en 1978. 

La librairie Baie-Saint-Paul dessert un vaste territoire qui s’étend de Beauport jusque sur la Côte-Nord.

« Nous sommes la seule librairie de Charlevoix », a-t-elle tenu à préciser, lors d’un entretien téléphonique. 

Les commandes entrent surtout par le site leslibraires.ca et aussi par téléphone, par Facebook et par courriel.

Une partie des journées de la libraire est consacrée à la préparation des commandes, des envois postaux et à la livraison.

« J’ai comme l’impression de gérer un méga-entrepôt et de ne pas faire mon travail de libraire. Oui, c’est possible de conseiller les gens par internet et au téléphone, mais ce n’est pas la même chose. C’est plus compliqué. J’ai des clients qui viennent à la librairie toutes les semaines, et certains, presque tous les jours. Je m’ennuie de ma clientèle », a-t-elle déclaré.

Un coup de main

Les lundis, Zackary, son ado de 15 ans, vient lui donner un coup de main pour honorer les nombreuses commandes qui sont entrées durant la fin de semaine.

Marie-Claude Gagnon gère seule la boutique depuis sa fermeture. Les quatre employés à temps partiel ont été remerciés temporairement.

Le roman policier Un homme meilleur, de Louise Penny, a fait partie des livres les plus vendus, tout comme les livres scolaires et les livres jeunesse. Ce sont les livres de jardinage qui ont la cote en ce moment.

La libraire passe à travers de bonnes journées de travail et elle essaie de consacrer de 20 à 30 minutes à la lecture.

« J’ai maintenu cette routine que j’ai avec ma fille Maïka avant son dodo. La concentration n’est pas tout le temps au rendez-vous, et il m’arrive de lire deux fois la même page », a relaté celle qui vient d’attaquer Le Plongeur, de Stéphane Larue.

Marie-Claude Gagnon croyait être en mesure d’ouvrir sa librairie, mais la porte d’entrepôt de son commerce n’est pas considérée comme une porte d’accès pour la clientèle.

« J’étais prête. J’avais réorganisé mon commerce. Les plexiglas étaient installés. Notre Purell et nos masques étaient prêts. Je suis un peu triste de ça », a-t-elle confié. 

Les suggestions de Marie-Claude 

Marie-Claude Gagnon
Photo courtoisie
  • Le vent nous portera de Jojo Moyes, 2019
  • Comme toi de Lisa Jewell, 2019
  • Lettre d’amour interdite de Lucinda Riley, 2019
  • Chienne de Marie-Pier Lafontaine, 2019
  • Shuni de Naomie Fontaine, 2019
Marie-Claude Gagnon
Photo courtoisie


On peut se procurer des livres dans les libraires indépendantes via le site leslibraires.ca.