/news/coronavirus
Navigation

Vaccin contre la COVID-19: des essais cliniques approuvés par Santé Canada

Coup d'oeil sur cet article

Les premiers essais cliniques au pays d'un vaccin contre la COVID-19 ont été approuvés par Santé Canada, a annoncé samedi matin le premier ministre Justin Trudeau. 

• À lire aussi: COVID-19: les risques de développer un vaccin inefficace 

• À lire aussi: La course aux remèdes: un vaccin à compter de septembre? 

• À lire aussi: COVID-19: notre bilan mensuel de la recherche 

Les essais se tiendront au Centre canadien de vaccinologie de l'Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, a souligné M. Trudeau lors de son point de presse quotidien devant sa résidence de Rideau Cottage.

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) travaillera avec les fabricants pour que si les tests sont concluants, le vaccin puisse être distribué au pays, a ajouté M. Trudeau.

«La recherche et le développement prennent du temps et doivent être bien faits», a soutenu le premier ministre, précisant qu’il s’agissait de «nouvelles encourageantes».

Dans un courriel, le Dr Scott Halperin, directeur du Centre canadien de vaccinologie à l’Université Dalhousie, a souligné que les essais commenceront dans quelques semaines «une fois que nous aurons reçu l'approbation du comité d'éthique de la recherche. Nous allons d'abord inscrire les jeunes adultes, puis les adultes plus âgés». Près d’une centaine de personnes pourraient être nécessaires.

Pour la phase 2, quelque 500 personnes de plus, âgés de 18 à 85 ans, seront ajoutés et «si tout se passe bien», l’équipe de Dr Halperin table sur l’automne pour la phase 3.

Approuvés en Chine

Selon le site de Santé Canada, la compagnie chinoise CanSino Biologics (CanSinoBIO) a obtenu vendredi l’autorisation de faire les essais.

Cette semaine, le CNRC a annoncé sa collaboration avec CanSinoBIO en vue de la biofabrication et du développement clinique au pays du vaccin candidat nommé Ad5-nCoV. Il s’agit d’essais cliniques de phase I / II à doses progressives chez des adultes en santé du Canada.

Approuvé par les autorités réglementaires chinoises plus tôt cette année, ce qui a permis à CanSino Biologics d'amorcer des essais cliniques chez l'humain en Chine, il est considéré comme un des vaccins potentiels les plus avancés contre la COVID-19. Il a été le premier candidat vaccin à commencer la phase 2 des essais cliniques.

«Le développement de ce candidat est très prometteur. Tant que nous ne disposerons pas d’un vaccin efficace contre la COVID-19, le virus continuera de perturber tous les aspects de la société et de l’économie», avait souligné Iain Stewart, président du Conseil national de recherches du Canada, qui se présente comme la plus grande organisation de recherche et de développement du Canada.

«Nous travaillons en partenariat avec le CNRC depuis près de dix ans. Le moment est propice pour mettre à contribution notre technologie de pointe et nos ressources communes, essentielles au développement du vaccin Ad5-nCoV», a souligné pour sa part dans un communiqué Xuefeng Yu, président-directeur général de CanSino Biologics.