/weekend
Navigation

Dominic Arpin, un «fan fini» de Connelly

Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie Dominic Arpin

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’on peut encore le suivre partout au Québec grâce à l’émission Van aventure diffusée sur la chaîne Évasion, l’animateur Dominic Arpin nous parle de ses livres préférés.

Avec quel genre de livre préférez-vous habituellement vous évader ?

Mon rituel chaque soir pour m’aider à dormir est de lire de 30 à 40 minutes avant de fermer les lumières. J’ai besoin de quelque chose qui me change les idées et me permet de m’évader. Je consomme majoritairement des romans policiers. Je suis notamment un fan fini de Michael Connelly. J’ai lu systématiquement tous ses romans, certains plus d’une fois !  

Vous pouvez nous parler de ceux qui ont réellement réussi à vous faire décrocher de votre quotidien ?

Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie
  • L’institut de Stephen King. Un page-turner qui se lit compulsivement et qui met en vedette des enfants qui ont été kidnappés en raison de leurs mystérieux pouvoirs. Du grand Stephen King !
Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie
  • Nuit sombre et sacrée de Michael Connelly. On y assiste à la première rencontre entre le personnage fétiche de Connelly, Harry Bosch, et celui de Renée Ballard, une enquêtrice qui a fait l’objet d’un autre de ses bons livres, En attendant le jour
Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie
  • Nord de Scott Jurek. J’ai une fascination pour les coureurs de longue distance. Scott Jurek est l’un de ceux-là. On lui doit la bible Manger pour gagner, que je retourne lire régulièrement. Mais c’est sa course mythique sur les sentiers de l’Appalachian Trail qui m’a le plus fasciné et qui est racontée admirablement dans le livre Nord.
Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie
  • L’ultra marathon pour la vie de Rich Roll. Cet athlète exceptionnel est devenu rien de moins que mon gourou. Sa conversion d’alcoolique en coureur élite est magnifiquement décrite dans ce livre qui a été l’une de mes motivations à devenir végétarien. 

Vous avez eu quelques gros coups de cœur récemment ?

Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie

J’en ai eu deux : Un couple dans le van de Paul-Marcel Adam et Sonia Sauvette. Le récit d’un couple de Québécois qui a tout laissé derrière lui pour partir faire un road-trip en Amérique à bord de leur van. Je dois dire que je me suis beaucoup reconnu en eux !

Il y a aussi Le plongeur de Stéphane Larue. Une incursion fascinante dans les cuisines d’un resto de Montréal et dans la tête d’un joueur compulsif. Ce livre m’a marqué à jamais !

Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie

Maintenant, auriez-vous quelques suggestions de romans pour les lecteurs qui ont envie de voyager au loin ?

Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie
  • La mort nomade d’Ian Manook. On y retrouve l’irréductible enquêteur Yeruldelgger dans le désert de Gobi, alors qu’il a pris sa retraite de la police d’Oulan-Bator. Sa description des mœurs et des paysages de la Mongolie est tellement poétique !  
  • L’homme chauve-souris de Jo Nesbø. Dans ce livre, l’inspecteur Harry Hole, de la police d’Oslo, va être chargé d’enquêter sur le meurtre d’une jeune Norvégienne survenu en Australie. C’est dépaysant parce que ça se passe beaucoup dans les régions rurales. 
Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie
  • Grand trail de Frédéric et Alexis Berg. J’aime beaucoup tout ce qui tourne autour de la course à pied et ici, on va avoir des portraits de coureurs et des photos de sites d’ultra-trail à travers le monde. On va donc du Japon aux États-Unis, en passant par l’Afrique ou la Nouvelle-Zélande. C’est un livre que je laisse traîner sur la table du salon et que je feuillette toujours avec plaisir. 

Et pour ceux qui aimeraient bien avoir quelques frissons ?

L’Outsider de Stephen King. Un livre que j’ai commencé, mais que j’attends de terminer sur le bord de la piscine cet été parce que ça me troublait trop le soir avant de me coucher !

Il y a aussi tous les livres de Lee Child. Ce que j’aime, chez le personnage de Jack Reacher, c’est son mode de vie. Il voyage partout aux États-Unis sans s’encombrer de valises ou d’objets personnels. Avec Elle savait, qui se passe dans les rues de New York, on apprend à mieux le connaître. La cause était belle se lit également d’une traite. 

Qu’avez-vous lu de bon pendant le tournage de Van aventure ?

Avec les tournages, les déplacements et Mika, je n’ai eu le temps de rien lire, sinon quelques pages de magazines. 

Et que lisez-vous présentement ?

Dominic Arpin en confinement
Photo courtoisie

Laurent Duvernay-Tardif, L’homme le plus intéressant de la NFL de Pierre Cayouette. J’aime beaucoup les bios de personnalités inspirantes et Laurent Duvernay-Tardif en fait partie. Il est dans une catégorie à part. Sa rigueur au travail, sa générosité, sa gentillesse en font un être exceptionnel.