/sports/soccer
Navigation

MLS: Marc Dos Santos ne se fait pas d'illusions

Marc Dos Santos
Photo d'archives, Agence QMI Marc Dos Santos

Coup d'oeil sur cet article

Marc Dos Santos, l’entraîneur-chef des Whitecaps de Vancouver, veut demeurer optimiste, mais il n’est pas dupe: il sait que le monde du soccer ne sera pas le même au cours des deux prochaines années. Et la MLS ne sera pas épargnée. 

«C’est un choc», a avoué l’ancien pilote de l’Impact de Montréal, dimanche, sur les ondes de TVA Sports. «En Espagne, en ce moment, tu as trois équipes qui sont encore en santé: le FC Barcelone, le Real Madrid et l’Atletico [Madrid]. Après, ça commence à souffrir.» 

«Dans notre réalité, la USL va souffrir, la CPL va souffrir, le marché des transferts va souffrir. Le joueur qui valait 100 M$, maintenant, il vaut 60 M$. L’impact va être beaucoup plus grand que les gens le pensent.» 

Selon Dos Santos, les partisans ne seront pas forcément prêts à dépenser leur argent dans des billets dès que la situation permettra aux équipes de jouer à nouveau devant des spectateurs. 

«Je suis positif, mais il faut aussi être réaliste, a-t-il prévenu. Il faudra être patient pour ce qui est du sport professionnel.» 

Le circuit Garber se remettra toutefois de cette crise, estime l’instructeur québécois. 

«La MLS est ici pour rester, a-t-il affirmé. Les propriétaires sont forts.»