/news/currentevents
Navigation

La tragédie des Snowbirds

La tragédie des Snowbirds
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Un avion des Snowbirds s’est écrasé dimanche à Kamloops, en Colombie-Britannique, dans une fin tragique de la tournée pancanadienne «Opération Inspiration» qui visait à rehausser le moral des Canadiens par ces temps de crise sanitaire.  

Le crash a coûté la vie à une militaire de l’Aviation royale canadienne, Jennifer Casy, responsable des affaires publiques des Snowbirds, alors que le pilote de l’appareil, le capitaine Richard MacDougall, a été grièvement blessé, selon un communiqué des Forces armées canadiennes.  

Ce n’est pas la première fois que des avions de la patrouille acrobatique s’écrasent, selon une chronologie établie par l’Aviation royale canadienne.  

Depuis 1972, pas moins de neuf membres des Snowbirds ont trouvé la mort dans l’exercice de leurs fonctions, a rapporté dimanche Global News.  

L'automne dernier, le capitaine Kevin Domon-Grenier avait dû s'éjecter lors d'un spectacle aérien à Atlanta. Le pilote québécois s’en était sorti indemne.  

La dernière fois qu’un vol des Snowbirds a fait des victimes remonte à octobre 2008, lorsque le capitaine Bryan Mitchell et le sergent Charles Senecal, un technicien en imagerie, ont été tués à Moose Jaw, en Saskatchewan.  

Le 18 mai 2007, la capitaine Shawn McCaughey n’a pas survécu à un vol d’entrainement à Montana, aux États-Unis.  

Le capitaine Miles Selby, 31 ans, a subi le même sort, en décembre 2004, à Mossbank, en Saskatchewan.  

En décembre 1998, le capitaine Michael VandenBos était âgé de 29 ans lorsqu’il a trouvé la mort dans une mission de formation en Saskatchewan.  

Pour sa part, le capitaine Shane Antaya, un pilote de 26 ans, a été tué lors d’un spectacle aérien à Toronto, en 1989.  

Une année auparavant, le capitaine Wes Mackay, a péri dans un tragique accident de voiture, après une performance à Latrobe, en Pennesylvanie.  

En 1978, Gordon de Jong, un capitaine de 32 ans, n’avait pas pu échapper à la mort lors d’un spectacle aérien en Alberta.  

Enfin, c’est le capitaine Lloyd Waterer, 24 ans, qui inaugurait en 1972 la macabre liste des membres des Snowbirds morts tragiquement dans l’exercice de leurs fonctions.