/news/currentevents
Navigation

Écrasement à Kamloops: «c'est notre pire cauchemar», confie le commandant des Snowbirds

Écrasement à Kamloops: «c'est notre pire cauchemar», confie le commandant des Snowbirds
AFP

Coup d'oeil sur cet article

MOOSE JAW, Saskatchewan | L'écrasement d'un appareil des Snowbirds, qui s'est soldé par le décès de la capitaine Jennifer Casey, a fortement ébranlé l'équipe de démonstration aérienne des Forces armées canadiennes (FAC).

• À lire aussi: Écrasement mortel d'un avion des Snowbirds en Colombie-Britannique

Les circonstances ayant mené à ce tragique accident représentent «notre pire cauchemar», a laissé tomber le commandant de l'escadrille des Snowbirds, le lieutenant-colonel Mike French, en point de presse lundi.

«L'équipe est dévastée par la perte de Jen. [...] Elle adorait son travail et était la principale raison pour laquelle l'opération Inspiration a été aussi bien reçue par le public», a souligné le militaire en faisant allusion à la tournée des Snowbirds qui ont survolé de nombreuses villes dans les dernières semaines pour rendre hommage aux Canadiens en cette période de pandémie.

Pour le moment, les FAC ne sont aucunement en mesure d'expliquer la cause de l'écrasement. Des enquêteurs ont amorcé leur travail lundi et d'autres étaient attendus cette semaine. Mike French a laissé entendre qu'une telle enquête peut parfois prendre jusqu'à deux ans pour être mené à terme.

Le commandant des Snowbirds ignore ce que l'avenir réserve à son escadron qui en est à son deuxième accident en moins d'un an.

«Notre mission est de démontrer le travail d'équipe et l'habileté des pilotes des Forces armées canadiennes. C'est aussi une plateforme de recrutement. Je crois que c'est une mission importante et j'espère qu'elle se poursuivra», a évoqué Mike French.

Le lieutenant-colonel, qui a d'ailleurs piloté à plusieurs reprises son CT-144 Tutor dans les dernières semaines, a aussi tenu à assurer que tous les avions de l'escadrille sont inspectés quotidiennement.

«Nos priorités sont toujours la sécurité du public, du personnel et du matériel, dans cet ordre», a-t-il affirmé.

Hommage aérien

Les hommages se multipliaient, lundi, pour Jennifer Casey et son collègue, le pilote Richard MacDougall, qui a été gravement blessé lors de l'écrasement.

Tandis qu'un mémorial était érigé à Kamloops, environ 35 pilotes membres de l'Association de l'aviation générale de la Colombie-Britannique prévoyaient décoller d'Abbotsford, en banlieue de Vancouver, à 18 h, heure locale, pour un hommage aérien en survolant la région.

Les pilotes voleront autour de la banlieue de Vancouver, chacun pendant 14 minutes, a expliqué l'association qui appelle la population du secteur à respecter une minute du silence pendant leur passage.

L’organisation dit ainsi vouloir, en quelque sorte, poursuivre le travail de la capitaine Jennifer Casey. «La BC General Aviation Association tient à honorer les Snowbirds canadiens, les travailleurs essentiels et les Forces canadiennes alors que nous reprenons le flambeau en signe de solidarité en tant qu'aviateurs et en tant que Canadiens», a indiqué l’association d’amateurs d’aviation.

Jennifer Casey, responsable des affaires publiques des Snowbirds, est décédée peu après être décollée de l’aéroport de Kamloops, dans le centre de la Colombie-Britannique, à bord d’un CT-144 Tutor, vers 11 h 40, heure locale.

Dans une vidéo abondamment relayée sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir deux appareils des Snowbirds dans les airs, avant que l’un des jets prenne subitement de l’altitude, puis plonge vers le sol, tout en faisant une vrille.

Le pilote est parvenu durant quelques instants à stabiliser l'appareil, le temps de s'éjecter, à peine quelques secondes avant que celui-ci ne s'écrase sur le toit d’une résidence. La capitaine Casey, originaire de la Nouvelle-Écosse, a malheureusement eu moins de chance.

Le pilote, le capitaine Richard MacDougall, souffrirait de blessures graves, mais sa vie n’était pas en danger, avaient signalé les Forces armées canadiennes après l’accident, dimanche.

La Colombie-Britannique était la dernière étape de l’opération Inspiration, qui avait débuté en Nouvelle-Écosse au début du mois pour faire sourire un peu les Canadiens en ces temps difficiles.

Lundi, la Jennifer Casey a eu droit à une pluie d’hommages de la part des personnes qui l’ont côtoyée.

«C’était vraiment quelqu’un avec qui rendait joyeux de travailler avec elle», a confié Sarah Van Gilst, la productrice d’un spectacle aérien en Alberta, en entrevue lundi à Global News.

«La sécurité est si importante pour les Snowbirds. Donc, avec quelque chose comme ça qui se passe, c'est vraiment choquant de penser que ça peut finir de cette façon», a-t-elle également indiqué, la voix tremblante.