/news/coronavirus
Navigation

Rassemblements de VTT: surveillance accrue à Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | La surveillance policière a été accrue lundi dans le secteur de Saint-Jean-Vianney, au Saguenay, après que plus de 250 amateurs de véhicules tout-terrain (VTT) s’y soient rassemblés dimanche et que d’autres événements du genre sont prévus dans les prochains jours.

Chaque année, les adeptes de VTT se donnent rendez-vous sur les vastes terrains vaseux de cet ancien village, disparu à la suite du tragique glissement de terrain de 1971.

Cette année, la pandémie actuelle n’a pas empêché les amateurs de se réunir. Ce fut le cas dimanche, lorsque des centaines de personnes se sont rassemblées pour profiter du terrain et du beau temps.

« C’est comme une grosse famille, tout le monde se connaît un peu de loin ou de proche, c'est un endroit rassembleur», a mentionné Aryane Lambert, présente au rassemblement de dimanche.

« On le savait que prochainement, on se devrait d'aller dans ce secteur, car chaque année, dès que le beau temps arrive, c'est un lieu de rassemblement pour les adeptes. C'est pourquoi à partir d'aujourd'hui, il y aura une surveillance policière en VTT et en auto-patrouille », a fait savoir lundi Bruno Cormier, porte-parole du Service de police de Saguenay.

Lors de leur intervention dimanche, les policiers n'ont pas procédé à des évacuations. Ils ont plutôt averti les citoyens et rappelé le règlement à suivre pour effectuer cette réunion en toute l'égalité, soit le 2 mètres de distance.

« Il y avait de la distanciation sociale quand même, on voyait que le monde était prudent, c'était convivial, il y avait même des enfants », a raconté Réjean Boucher, un citoyen qui a également participé au rassemblement.

Malgré la bonne collaboration, certains citoyens restent inquiets face à de tels regroupements dans ce temps de pandémie.

«Avec autant de personnes au même endroit, c’est sûr qu'il y a eu des rassemblements», s’inquiète André Desgagné.

« Si les gens sont prêts les uns des autres, tu penses qu'il va se passer quoi? Le virus va revenir et ils vont tout fermer. Si le monde gardait leur distance, ça serait parfait, mais entre toi et moi, les gens vont-ils vraiment respecter le 2 mètres? Moi je ne crois pas à ça», a commenté pour sa part Denis Martin.

«On espère que les gens ne se réuniront pas trop et s’ils le font nous espérons qu'ils respecteront les règles qui se doivent d’être respectées. Sinon, nous serons présents. On ne se le cachera pas. Il y a toujours possibilités d'émission de billets si on constate que les gens ne respectent pas ces règles», a rappelé Bruno Cormier.

En plus de la surveillance policière pour la distanciation sociale, il y aura des barrages routiers à l’occasion dans le secteur pour lutter contre l’alcool et la drogue au volant.