/news/currentevents
Navigation

Pornographie juvénile: accusé de contacts sexuels sur une enfant de 5 ans

L’accusé Danny Larose sera de retour devant le tribunal mardi, pour subir son enquête sur remise en liberté.
Photo courtoisie L’accusé Danny Larose sera de retour devant le tribunal mardi, pour subir son enquête sur remise en liberté.

Coup d'oeil sur cet article

Un individu de Lévis a été accusé hier de production et possession de pornographie juvénile et de contact sexuel sur une petite fille de cinq ans.

Danny Larose, 28 ans, a comparu au palais de justice de Québec après avoir été arrêté par les policiers du Service de police de la Ville de Lévis. 

Il avait été appréhendé une première fois le 10 mai, puis relâché sous promesse de comparaître pour ces infractions de nature sexuelle sur la jeune présumée victime.

Le procureur de la Couronne a estimé que la gravité des gestes allégués, qui auraient été commis le 9 mai dernier, méritait l’émission d’un mandat d’arrestation. 

« En tant que poursuivant, nous avons une responsabilité, et lorsque certains faits ont été mis à ma connaissance, j’ai demandé l’émission du mandat pour que ce soit un juge qui décide ou non de la liberté de cet homme », a expliqué au Journal Me Michel Bérubé, procureur au dossier. 

De retour devant le tribunal 

Lors de l’enquête sur cautionnement à venir, la couronne risque de s’opposer à la remise en liberté de l’accusé sous plusieurs motifs, notamment la confiance du public envers l’administration de la justice.

« Selon la poursuite, un public aux faits des gestes posés serait choqué qu’un tel individu soit laissé en liberté en attendant la suite des procédures », a-t-il précisé.

Larose sera donc ramené devant le tribunal mardi pour subir son enquête sur remise en liberté. D’ici là, l’homme qui ne possède aucun antécédent judiciaire sera détenu à l’établissement de détention de Québec.