/sports/tennis
Navigation

«Mentalement, c'est difficile», affirme Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard
Photo d'archives, AFP Eugenie Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

Eugenie Bouchard est dans le brouillard en raison de la pandémie actuelle. Comme bien des athlètes, direz-vous, mais c’est particulièrement le cas pour les joueurs de tennis professionnels, qui doivent constamment voyager d’un pays à l’autre au cours d’une saison. Un mode de vie incompatible avec les mesures en place.

En entrevue à l’émission Dave Morissette en direct de la chaîne TVA Sports, mardi, la Québécoise s’est confiée au sujet de cette situation unique qu’elle traverse.

«C’était difficile au début, a-t-elle avoué. Heureusement, mon "coach" a un gym privé, donc j’ai la chance de continuer de m’entraîner. Sinon, les temps sont un peu durs. On ne sait pas exactement quand on va recommencer à disputer des tournois. J’ai hâte de retourner à mon "day job". J’espère que ça va finir bientôt.»

Entre-temps, «Genie» fait sa part dans cette crise. À l’instar de plusieurs autres vedettes, elle s’est lancée dans le All-In Challenge, une initiative qui consiste à proposer des prix en échange de dons. Ainsi, un partisan a accepté de débourser 85 000$ US pour partager un repas avec Bouchard, en plus d’avoir la chance de l’observer lors du tournoi de son choix dans la loge de son équipe.

«C’est incroyable la générosité des gens, s’est réjouie Bouchard, qui se trouve présentement à Las Vegas. Ça montre qu’on peut se rassembler dans ces moments difficiles. C’est sûr que le montant est plus haut que ce à quoi on s’attendait...»

L’ancienne cinquième raquette mondiale s’est par ailleurs prononcée en faveur d’une union des deux grandes associations de tennis professionnel, la WTA et l’ATP. Roger Federer a notamment pris position sur Twitter au cours de la pandémie pour militer en faveur de ce changement.

«Ensemble, les deux circuits offriraient un meilleur produit qu'en étant séparés, a soutenu Bouchard. Il y a déjà plusieurs tournois que l’on dispute ensemble, les tournois majeurs, les très gros tournois. Je pense que ce serait bénéfique pour tout le monde. Ce serait génial.»