/qubradio
Navigation

Un expert en cybersécurité croit que l’application de traçage COVI est une «catastrophe»

Uomo business scrive mail su cellulare
Luca Ambrosi - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Manque de protection des données personnelles, faux sentiment de sécurité, introduction de fausses données de certains utilisateurs: un expert en cybersécurité juge que l’application de traçage COVI est une «catastrophe».  

«Les multinationales ne sont pas capables d’assurer la sécurité de nos données, alors une organisation à but non lucratif va le faire en claquant des doigts? Entièrement faux», a lancé le président-directeur général d’EVA Technologies, Éric Parent, en entrevue avec Geneviève Pettersen, lundi, à QUB radio.  

Les organismes à but non lucratif ne sont pas tenus de respecter de la même façon les lois en matière de protection de la vie privée, a rappelé M. Parent, ajoutant qu’il est difficile de leur imposer une pénalité s’ils utilisent des données de manière fautive.  

Selon lui, l’équipe derrière COVI, l’application qui calcule le risque de chaque utilisateur d'être infecté par la COVID-19, aurait dû faire appel à des chercheurs indépendants en cybersécurité et en éthique sociale pour démontrer sa neutralité. 

Écoutez l’entrevue complète d’Éric Parent, d’EVA Technologies: 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions