/sports/hockey/canadiens
Navigation

Carey Price, l’homme qui pourrait faire basculer la LNH

Carey Price, l’homme qui pourrait faire basculer la LNH
Photo d'archives, Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Ayant éprouvé des ennuis au cours de la saison, le Canadien de Montréal aurait droit à un prix de consolation trop élevé au goût de plusieurs si la Ligue nationale de hockey (LNH) va de l’avant avec un format éliminatoire élargi à 24 équipes. Cette opinion serait surtout influencée par un nom: Carey Price.  

• À lire aussi: Cayden Primeau garnit son tableau de chasse  

• À lire aussi: Jake Evans est très redevable envers Joël Bouchard  

La réputation du gardien a été largement documentée au fil des saisons. Encore une fois cette année, ses collègues l’ont choisi comme le meilleur homme masqué du circuit dans un sondage auprès de l’Association des joueurs. Plusieurs croient donc que le numéro 31 a le potentiel de gagner une série pratiquement à lui seul.  

D’ailleurs, le quotidien New York Post a rapporté sur son site web mercredi que de nombreuses personnes impliquées estiment injuste la possibilité d’affronter le Tricolore au premier tour des séries dans un duel au meilleur de trois rencontres.  

Citant de multiples sources, le chroniqueur spécialisé en hockey Larry Brooks précise qu’à cause de la menace représentée par Price, «il y a une approbation de plus en plus visible pour la tenue de confrontations 3 de 5 en première ronde. Cela pourrait atténuer les effets de la performance d’un gardien tout feu tout flamme dans une courte série».  

Deux bons exemples  

Même si ses statistiques en parties d’après-saison ne sont pas si éclatantes que celles présentées durant le calendrier régulier, Price demeure dangereux. Il a conservé une fiche de 25-31, un taux d’efficacité de ,914 et une moyenne de buts alloués de 2,53 en carrière dans la phase éliminatoire.  

Deux séries tendent à démontrer que les opposants ont raison d’avoir peur. En 2011, le Tricolore avait été défait en sept parties par les Bruins de Boston au premier tour. Mais Price avait remporté les deux premiers duels en ne donnant qu’un seul but sur 66 lancers. Il avait montré un taux d’efficacité de ,934 lors des sept rencontres, malgré l’élimination.  

En 2017, à sa dernière présence dans les séries, un scénario semblable est survenu. Face aux Rangers de New York, Price a perdu le premier match avant de signer la victoire lors des deux suivants. Il a donné cinq buts lors de cette séquence de trois rencontres. Encore une fois, il a montré des statistiques intéressantes, avec un taux de ,933 malgré la défaite en six parties.  

Lors de la saison 2019-2020, Price a présenté un dossier de 27-25-6 ainsi qu’un taux de ,909 et une moyenne de 2,79. Le Canadien occupait le 12e rang de l’Association de l’Est à l’arrêt des activités, le 12 mars.