/sports/hockey
Navigation

ECHL: «Ça m'a brisé le coeur», avoue Daniel Brière

Daniel Brière
Photo d'Archives Daniel Brière

Coup d'oeil sur cet article

C’est connu: les joueurs de hockey qui évoluent dans la Premier AA hockey League (ECHL) ne le font pas pour l’argent, mais par passion, car ils gagnent bien peu.

Vice-président des opérations hockey et directeur général des Mariners du Maine, Daniel Brière a donc vécu un moment déchirant lorsqu’il a dû annoncer aux joueurs de son équipe que le reste de la saison était annulée.

«Ça m’a brisé le cœur quand j’ai dû leur dire que les trois dernières semaines de la saison n’auraient malheureusement pas lieu et qu’ils n’allaient pas être payés pour ces dernières semaines, a raconté Brière, mercredi soir, en entrevue à l'émission Dave Morissette en direct sur les ondes du résesu TVA Sports. Ç’a été difficile. C’est l’une des rencontres les plus difficiles que j’ai dû avoir avec eux...»

L’ancien joueur du Canadien de Montréal, des Flyers de Philadelphie et de l’Avalanche du Colorado voue beaucoup d’admiration aux joueurs de ce circuit qui est parfois plus ou moins pris au sérieux.

«J’ai été étonné par le calibre de jeu, a-t-il confié. Je n’avais jamais réalisé à quel point c’est du bon hockey. J’ai été impressionné par la passion de ces joueurs, qui veulent continuer à pourchasser leur rêve.»

Un fier papa

Brière, 42 ans, est le père de toute une famille de hockey à Philadelphie, où il réside avec sa femme Misha, qui est au front contre la COVID-19 en tant que médecin en résidence.

Sa plus vieille progéniture, Caelan, vient de connaître une bonne saison dans la NCAA avec l’Université de l'Alabama à l’âge de 21 ans. Le défenseur de 5 pi 11 po et 181 lb est plus grand et costaud que son père.

«Il se débrouille bien. Il adore ça, même si c’est une université qui est davantage reconnue pour son programme de football. Il est pas mal plus gros que moi. Tous mes garçons sont de plus gros gabarit que je l’étais. Il y a aussi Carson qui va jouer en division 1 l’an prochain à l’Université de Mercyhurst. Cameron, le plus jeune, va à une école au Maine et il est devenu notre coordonnateur vidéo dans la ECHL», a mentionné le fier papa.