/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le port du masque reste marginal à Québec

Les rappels répétés du premier ministre ignorés

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Sur la rue Saint-Joseph à Québec, des passants écoutent les consignes du gouvernement en portant le masque, alors que d’autres sont plus récalcitrants.

Coup d'oeil sur cet article

Les gens de Québec n’ont pas encore adopté en majorité le port du masque en public, se sentant en sécurité en raison du fait que Québec est beaucoup moins durement frappée par la crise de la COVID que Montréal.  

• À lire aussi: Avion nolisé: 140 000$ pour faire venir des travailleurs étrangers à sa ferme 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie 

Malgré les appels répétés du premier ministre qui recommande le port du masque dès que l’on sort de la maison, plusieurs hésitent encore à le porter.  

«Quand c’est opportun, comme dans les transports en commun, je porte un masque, mais quand je ne vois personne dans la rue, je ne vois pas la nécessité», a affirmé Martin Langlois, un marcheur rencontré à l’heure du midi, mardi, sur le boulevard Saint-Joseph, en plein cœur du centre-ville.  

Quebec
Photo Stevens Leblanc

«Avec le nombre de cas qu’on a à Québec, je ne vois pas pourquoi on verrait plus de gens porter des masques», a-t-il ajouté.  

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Pas de raison de le porter   

Stéphanie Dufour, 29 ans, ne croit pas nécessaire de porter le masque lors de ses déplacements.  

«Je ne vois aucune raison de porter un masque. Je me dis qu’on va tous pogner le virus d’une manière ou d’une autre. Si je ne suis pas malade, je ne vois pas pourquoi je porterais un masque», dit-elle.

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Michel Roger, résident du quartier Saint-Roch, discutait paisiblement à deux mètres de distance avec une amie, sans son masque.  

Quebec
Photo Stevens Leblanc

«Quand je vois qu’il y a beaucoup de monde, je le mets comme si je vais à l’épicerie ou dans un autre magasin. J’ai besoin de sortir pour prendre l’air. Toujours en dedans, il y a des mauvaises pensées qui arrivent, et il ne faut pas. Il faut regarder le côté positif», a indiqué M. Roger qui garde toujours un masque dans ses poches.  

Selon lui, il n’y a pas assez de citoyens qui portent le masque.  

«C’est le début. J’imagine que de plus en plus de gens vont en porter, car le virus n’est pas disparu», souligne-t-il.  

Des commerçants le réclament  

Pourtant, même si le port du masque reste marginal à Québec, il reste que pour les commerçants, cette protection offre un sentiment de sécurité pour les employés.  

«De plus en plus, les gens portent le masque. Au début, c’était plus tranquille, mais depuis que M. Legault a dit de le porter, je vois une augmentation. Ç’a motivé les gens à le porter. Je dirais que sept clients sur dix portent un masque. C’est rassurant pour nos employés», a indiqué Pierre-Marc Gendron, gérant du magasin Les Escomptes Lecompte. 

Quebec
Photo Stevens Leblanc

À VOIR AUSSI 

 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com