/investigations/health
Navigation

Pourra-t-on bientôt se rassembler en très petits groupes?

FRANCE-HEALTH-VIRUS-DAILY LIFE
Photo AFP Rassemblement parisien à l’esplanade des Invalides le 11 mai, après l’assouplissement des mesures de confinement en France.

Coup d'oeil sur cet article

Devrait-on permettre à un couple qui n’habite pas à la même adresse, privé de contacts depuis presque neuf semaines, de se tenir la main sans risquer 3092 $ d’amende ? À deux ou trois amis de partager un repas ? À une jeune adulte d’aller visiter ses parents quelques heures sans briser la loi ?  

• À lire aussi: François Legault appelle à la prudence

• À lire aussi: Un départ de golf longtemps attendu

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a expliqué lundi qu’il allait se positionner « très, très rapidement » sur la question des petits rassemblements. « Il y a toutes sortes de modèles. Le modèle des bulles familiales, le modèle des amis, toujours uniques [...], le modèle où on peut changer de personnes. [...] On est en train de faire cette analyse-là, puis on va essayer de trouver une façon de faire », a-t-il décrit.   

Le premier ministre François Legault a ajouté hier qu’il espérait faire une annonce cette semaine. Bientôt, les Québécois pourraient-ils donc avoir le droit d’organiser de petits rassemblements, disons de cinq personnes ou moins ? De nombreux pays et provinces canadiennes ont déjà recommencé à autoriser ce genre d’activité. Voici un tour d’horizon.

  • Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec, était à QUB Radio:  

   

Canada    

Colombie-Britannique  

Les rassemblements de masse de plus de 50 personnes sont toujours interdits. Mais depuis la mi-mai, il est possible de se rassembler en petits groupes. Le gouvernement recommande toutefois de rencontrer les mêmes personnes, de garder ses distances, de tenir les visites courtes, et d’être à l’extérieur, si possible.      

Alberta  

Les rassemblements extérieurs de 50 personnes ou moins sont permis depuis cinq jours. Ceux intérieurs doivent se limiter à 15 personnes ou moins. Une distance de deux mètres doit également être respectée entre chaque personne. Une famille peut aussi se jumeler avec une autre famille pour prendre soin des enfants, mais elles ne doivent pas voir d’autres personnes à l’extérieur de leur cercle.       

Saskatchewan  

Les Saskatchewanais peuvent faire du bateau depuis le 8 mai avec des gens d’un autre foyer, mais ils doivent respecter la distanciation le plus possible. Les rassemblements de 10 personnes ou moins sont toujours permis. Il est prévu que ce nombre passe ensuite à 15 personnes.      

Manitoba  

Les rassemblements intérieurs et extérieurs de plus de 10 personnes sont interdits. Cela ne s’applique pas aux personnes vivant dans le même foyer. Si la première phase du plan de déconfinement de la province est réussie, le nombre de personnes par rassemblement pourrait augmenter à partir du 1er juin. Il faudrait continuer à respecter les règles de distanciation physique.     

Ontario  

Les rassemblements de plus de cinq personnes qui ne sont pas du même foyer sont interdits depuis la fin du mois de mars. On recommande aussi la distanciation physique. La province pourrait permettre de plus grands rassemblements publics dans le cadre de sa deuxième phase de déconfinement. Un maximum de 10 personnes est permis lors de funérailles.    

Québec  

Organiser un rassemblement, même de deux personnes, est interdit, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Seulement quelques rassemblements intérieurs sont permis, par exemple dans certains milieux de travail ou pour recevoir des services essentiels. Plusieurs personnes peuvent fréquenter un espace public au même moment si une distance d’au moins deux mètres est respectée entre elles. En public, par exemple dans les transports en commun ou à l’épicerie, le port du masque/couvre-visage est fortement encouragé s’il est difficile de garder une distance de deux mètres.     

Nouveau-Brunswick  

Depuis le 8 mai, les rassemblements de 10 personnes ou moins sont maintenant permis, mais à l’extérieur seulement, et les individus doivent respecter la distanciation de deux mètres. Certains rassemblements intérieurs de 10 personnes et moins sont également permis, comme les mariages, les funérailles et les services religieux, si les règles de distanciation sont respectées. Depuis le 24 avril, il est également possible pour deux familles de se visiter. Elles ne doivent pas visiter d’autres personnes.     

Île-du-Prince-Édouard  

Les rassemblements extérieurs de 10 personnes ou moins et les rassemblements intérieurs de cinq personnes ou moins en provenance de différents foyers sont permis depuis le 8 mai dans le cadre de la première phase du déconfinement de la province. Les règles de distanciation physique doivent être respectées. Dans le cadre de la troisième phase, qui pourrait débuter le 1er juin, les rassemblements passeraient à 15 personnes à l’intérieur et à 20 personnes à l’extérieur.      

Terre-Neuve-et-Labrador  

Les rassemblements publics pour des événements officiels, comme des mariages, des funérailles et des enterrements, sont limités à 10 personnes ou moins depuis le 11 mai. La distanciation physique doit être respectée. Les citoyens ne sont pas encouragés à organiser des fêtes ou des événements entre eux. Toutefois, depuis le 30 avril, deux ménages sont autorisés à se jumeler pour former une « bulle ». Les membres des deux foyers peuvent se rencontrer, mais ne doivent pas avoir de contacts rapprochés avec d’autres personnes de l’extérieur.    

Nouvelle-Écosse  

Les rassemblements de cinq personnes ou moins sont permis depuis le mois de mars. La règle du deux mètres de distance doit être respectée. Depuis le 15 mai, deux familles peuvent également former une « bulle », sans avoir de contacts avec des personnes de l’extérieur.    

Autres pays    

France  

Depuis le 11 mai, les rassemblements de 10 personnes ou moins sont autorisés en public. Les Français peuvent aussi inviter le nombre de personnes qu’ils souhaitent chez eux. Il est aussi possible de participer à des cérémonies funéraires de 20 personnes ou moins.     

Italie   

Depuis le 4 mai, les Italiens peuvent visiter des parents et membres de leur famille proche, pouvant aller jusqu’au 6e degré (comme les enfants de cousins). Le port du masque est obligatoire. Les grands rassemblements et les visites d’amis sont exclus.     

Belgique  

Depuis le 10 mai, chaque foyer est autorisé à inviter quatre autres personnes de l’extérieur afin de former une « bulle ». Les quatre personnes devront toujours rester les mêmes, et les principes de distanciation physique devront être respectés. Depuis le 18 mai, un maximum de 30 personnes peut assister à un mariage ou un enterrement, mais sans réception par la suite.     

Allemagne  

Il est permis depuis le 6 mai de rencontrer les membres d’une autre cellule familiale à condition de respecter une distance de 1,5 mètre entre les personnes.     

Espagne  

Les provinces qui se qualifient à certains critères épidémiologiques peuvent implanter la « phase 1 » du plan de déconfinement depuis le 11 mai, permettant notamment des rassemblements de 10 personnes et moins dans les résidences privées ou à l’extérieur, à condition de respecter les mesures de distanciation.    

Autriche   

Depuis le 28 avril, les Autrichiens peuvent se rassembler en groupes de 10 personnes maximum en public. Il n’y a pas de règle pour les rassemblements à la maison parce que l’Autriche ne régule pas la sphère privée. Toutefois, le gouvernement appelle au sens civique de sa population et leur demande de respecter les règles de distanciation.    

Croatie  

Depuis le 11 mai, les rassemblements de 40 personnes et moins sont permis.  

Corée du Sud  

Depuis le 6 mai, les rassemblements sont permis, à la condition qu’ils respectent les règles de désinfection en vigueur.    

Australie   

Les mesures de restrictions varient d’un État ou d’un territoire à l’autre. Par exemple, depuis le 16 mai dans l’État du Queensland, les rassemblements dans les lieux publics de 10 personnes ou moins, et les rassemblements dans les maisons de cinq personnes ou moins sont permis.     

Grande-Bretagne  

Depuis le 13 mai, les Britanniques peuvent « sortir autant de fois qu’ils le veulent » pour pratiquer des activités physiques, aller à la plage ou faire quelques sports, pourvu que ce soit avec les membres d’un même foyer. Ils peuvent aussi rencontrer une seule personne à la fois provenant d’un autre foyer, dans des parcs, à condition d’être à deux mètres de distance. Par exemple, quelqu’un pourrait voir sa mère, mais pas son père en même temps. Le gouvernement a aussi haussé les amendes pour ceux qui ne respectent pas les nouvelles consignes.    

Irlande  

Depuis le 18 mai, les rassemblements extérieurs de quatre personnes ou moins sont permis, et la règle du deux mètres devra être respectée.    

Sources : gouvernements provinciaux et nationaux, médias.