/news/coronavirus
Navigation

Zones chaudes à froides en CHSLD: Marguerite Blais admet que la pratique continue

Coup d'oeil sur cet article

La pratique est totalement proscrite par le ministère de la Santé, mais des travailleurs en CHSLD se déplacent encore entre les zones contaminées par la COVID et celles où les résidents ne sont pas infectés.   

• À lire aussi: Encore des déplacements entre les zones chaudes et froides  

Critiquée pour sa gestion de la crise en ce qui a trait aux aînés et questionnée ce matin en interpellation virtuelle, Marguerite Blais a reconnu qu’en effet, des travailleurs passent encore quotidiennement des zones chaudes à froides.   

Photo Simon Clark

«Oui, ça se passe encore, car il y a un bris de service, parce qu’il manque de personnel. Ça se passe encore malheureusement en particulier dans la grande région de Montréal», a admis la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.   

Que compte-t-elle mettre en oeuvre pour régler la situation et éviter que les travailleurs de la santé contaminent les personnes âgées vivant en CHSLD? «On travaille à faire que ça se passe de moins en moins», a dit Marguerite Blais.   

Voyez le reportage complet d’Alain Laforest dans la vidéo ci-haut.   

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.