/news/provincial
Navigation

Une rue «trop» populaire à Saint-Augustin en temps de pandémie

Le stationnement sera bientôt proscrit sur le chemin du Roy à Saint-Augustin

Dans les périodes de pointe, des centaines de personnes prennent d’assaut le chemin du Roy pour une promenade à pied ou à vélo et stationnent leurs véhicules de part et d’autre, ce qui rend la circulation périlleuse, selon le maire Sylvain Juneau.
Photo Simon Clark Dans les périodes de pointe, des centaines de personnes prennent d’assaut le chemin du Roy pour une promenade à pied ou à vélo et stationnent leurs véhicules de part et d’autre, ce qui rend la circulation périlleuse, selon le maire Sylvain Juneau.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures interdira dorénavant le stationnement sur la quasi-totalité du chemin du Roy qui longe le fleuve Saint-Laurent, jugé trop achalandé, voire « dangereux », depuis le retour du beau temps. 

De nombreux marcheurs, cyclistes et automobilistes ont pris l’habitude de s’y rendre, en cette période de pandémie, pour profiter de cette artère bucolique.

Dans les périodes de pointe, des centaines de personnes prennent d’assaut le chemin du Roy pour une promenade à pied ou à vélo et stationnent leurs véhicules de part et d’autre, ce qui rend la circulation périlleuse, selon le maire Sylvain Juneau.
Photo Simon Clark

Trop, selon le maire Sylvain Juneau et les autres élus du conseil municipal qui ont adopté une résolution mardi soir pour serrer la vis aux automobilistes qui s’y garent, question de sécurité.

« Il y a beaucoup de gens qui vont se stationner là et qui apportent leur vélo sur leur voiture. Il est très probable qu’il y ait beaucoup de résidents de l’extérieur de Saint-Augustin, puis je les comprends, c’est un bel endroit, je n’ai rien contre les gens des autres villes, mais à un moment donné, il faut que ça soit sécuritaire », observe M. Juneau en entrevue.

Des voitures par « centaines » 

La trop grande popularité soudaine du chemin du Roy, souvent étroit, a pris de court des résidents qui ont porté plainte aux autorités municipales. 

« Ça fait cinq ans que je suis ici à la mairie et je n’ai jamais eu de plaintes, mais cette année, on en a eu beaucoup. Donc il y a vraiment un problème », confirme le maire.

« Mes gens sont allés voir aussi et m’ont dit que ça n’avait pas de bon sens. S’il y a un fossé, t’es stationné pratiquement dans la rue et s’il n’y en a pas, t’es stationné sur le gazon d’un propriétaire. Dans les deux cas, ce n’est pas évident. On ne parle pas de sept, huit ou trente-deux autos sur tout le chemin du Roy. Dans les périodes de pointe, on parle de centaines d’autos. »

Rues limitrophes visées aussi

Le stationnement sera donc interdit jusqu’à nouvel ordre de part et d’autre du chemin du Roy entre son extrémité ouest (à la jonction avec la route 138) et le chemin Girard, puis sur le tronçon situé entre la rue Moisan et la côte à Gagnon.

Les automobilistes ne pourront pas non plus se garer sur la rue Moisan ni sur le chemin Michel-Quézel. 

Des panneaux d’interdiction seront installés sous peu.

Ceux qui voudront se garer dans le secteur pourront le faire, entre autres, au parc des Hauts-Fonds, suggère le maire.