/news/provincial
Navigation

Traitement contre l’agrile du frêne: les citoyens de Québec bénéficieront d’un tarif concurrentiel

Traitement contre l’agrile du frêne: les citoyens de Québec bénéficieront d’un tarif concurrentiel
Photo d'archives Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens de Québec qui désirent traiter leurs frênes paieront le même tarif que celui facturé par les fournisseurs privés à la municipalité pour ce même service.

C’est ce qu’on peut lire dans un sommaire décisionnel rendu public par la Ville jeudi en fin de matinée. À la suite d’un appel d’offres, la compagnie Fertibeauce, de Sainte-Marie, a décroché un contrat de 360 000$ pour «le traitement de frênes par injection au TreeAzin».

Le but de l’exercice est de «contrer la propagation de l'agrile du frêne selon un prix unitaire au centimètre de tronc», explique-t-on.

Ainsi, «la Ville de Québec désire faire profiter à ses citoyens d'un tarif concurrentiel pour ceux qui voudront faire traiter leurs frênes privés. À cet effet, l'adjudicataire du contrat s'engage à faire l'injection des frênes de propriétés privées sur le territoire de la ville au même prix que celui inscrit pour les frênes publics pour tout citoyen lui en faisant la demande avant le 14 août 2020», lit-on dans le document.

On ajoute «qu’il sera de la responsabilité du citoyen ou propriétaire de communiquer avec l'adjudicataire et de prendre tous les arrangements nécessaires à la réalisation du traitement d'injection (...) Une campagne d'information et de sensibilisation sera diffusée afin de communiquer aux citoyens les coordonnées du fournisseur ainsi que les modalités retenues».

Au cours des dernières années, l’agrile du frêne a envahi la quasi-totalité du territoire de Québec et a forcé l’administration municipale à revoir ses plans.