/news/currentevents
Navigation

[PHOTOS] La SOPFEU exige la prudence partout à travers le Québec

Les pompiers ont combattu plusieurs incendies jeudi

FD-FEU FORET RUE ESPLANADE VAL BÉLAIR
Photo Agence QMI, Marc Vallières Un feu de broussailles sous des installations d’Hydro-Québec, à Val-Bélair, jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Des pompiers débordés ont combattu plusieurs incendies de végétation jeudi dans la région de Québec et ailleurs à travers la province, alors que la SOPFEU faisait état d’un niveau de risque « extrême » sur presque l’ensemble du territoire. 

FD-FEU FORET RUE ESPLANADE VAL BÉLAIR
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Environ 80 pompiers ont fait face à un important feu de broussailles sous des installations d’Hydro-Québec, dans le secteur de Val-Bélair, au nord de Québec.

FD-FEU FORET RUE ESPLANADE VAL BÉLAIR
Photo Agence QMI, Guy Martel

Le brasier s’est rapidement propagé et la fumée était visible de très loin. L’incendie a nécessité une quatrième alarme. Les forts vents ont suscité des craintes pour quelques résidences.

FD-FEU FORET RUE ESPLANADE VAL BÉLAIR
Photo Agence QMI, Guy Martel

Ailleurs, sur le 3e Rang, à Saint-Augustin, un train en circulation aurait provoqué un autre petit incendie de végétation.

Feu de camp

Sur la rue du Marais, toujours à Québec, des jeunes auraient aussi perdu le contrôle de leur feu de camp. Près du boulevard de l’Ormière, les pompiers sont également intervenus pour des feux d’herbe.      

FD-FEU FORET RUE ESPLANADE VAL BÉLAIR
Photo Agence QMI, Guy Martel

Aux Saguenay–Lac-Saint-Jean, les sapeurs ont notamment affronté deux feux de forêt à Saint-Fulgence et à La Baie.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) avait lancé un appel à la prudence. Depuis le début de la saison de protection, 236 incendies ont été allumés et 100 % d’entre eux sont imputables à l’activité humaine.     

FD-FEU FORET RUE ESPLANADE VAL BÉLAIR
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Un nombre d’incendies beaucoup plus élevé qu’à l’habitude a été enregistré, et ce, malgré l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert qui prévaut sur une bonne partie du territoire québécois.   

La situation des prochains jours reste très préoccupante en raison des prévisions météorologiques favorables aux incendies.