/qubradio
Navigation

Chronique financière: les signes qu'il faut consulter un syndic

Coup d'oeil sur cet article

Les gens qui ont des difficultés financières ne devraient pas attendre la faillite pour consulter un syndic. Selon Guylaine Houle, syndic autorisé en insolvabilité, ce n'est ni nécessaire ni souhaitable.  

• À lire aussi: La proposition de consommateur, une solution pour éviter la faillite  

• À lire aussi: Faire faillite ne veut pas nécessairement dire tout perdre  

«On n'aime pas parler des difficultés financières, on a l'impression de subir un échec, mais ça ne veut pas dire un échec», comme l'a expliqué Mme Houle, de la firme Pierre Roy & Associés, lors de son passage hebdomadaire à l’émission Le retour de Mario Dumont, jeudi, sur QUB radio.           

Elle soutient que le rôle du syndic a évolué avec le temps. Il n'est plus uniquement associé à la faillite, et peut jouer le rôle de conseiller financier en temps de difficultés, a-t-elle expliqué.       

Au sens de la loi, il faut savoir que le syndic est un officier de justice responsable «d'administrer la Loi sur la faillite». Il est donc primordial de «vraiment tout dire» lors de consultations avec un syndic.       

Mme Houle souligne que certaines personnes ont tendance à ne pas dévoiler certains actifs, intentionnellement ou non, lors de l'évaluation financière auprès d'un syndic, ce qui a des conséquences sérieuses.             

  • ÉCOUTEZ l’entrevue de Guylaine Houle sur QUB radio:   

Tous les jeudis à 15h30, écoutez la chronique «Votre santé financière» avec Guylaine Houle, syndic autorisé en insolvabilité chez Pierre Roy & Associés, sur QUB radio.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions