/sports/hockey
Navigation

Claude Giroux devra trouver une autre solution

Claude Giroux devra trouver une autre solution
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’entraînement sur glace du Franco-Ontarien Claude Giroux n’aura finalement duré qu’une journée alors que le Centre Minto, à Ottawa, a été forcé de fermer temporairement ses portes. 

Le capitaine des Flyers de Philadelphie s’était dit très heureux de pouvoir enfiler les patins, jeudi. Or, selon le réseau TSN, l’aréna privé situé dans la capitale fédérale ne pourra plus accueillir de visiteurs, dont Giroux, dans les prochains jours en raison de la pandémie de coronavirus. Les autorités ont imposé sa fermeture. 

Les responsables du Centre Minto avaient pourtant imposé des règles à suivre aux patineurs, leur demandant notamment d’arriver avec leur équipement sur le dos, à l’exception des patins et du casque. Seulement quatre joueurs et un entraîneur étaient par ailleurs acceptés sur la glace en même temps.