/news/coronavirus
Navigation

Première cause de décès: la COVID-19 tue plus que les cancers au Québec

Sortie du corps
Photo d'archives, Chantal Poirier La COVID-19 a fait de nombreuses victimes dans les résidences pour aînés du Québec, comme ici au CHSLD Yvon-Brunet, dans Ville-Émard, un quartier de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

La COVID-19 est désormais la première cause de mortalité au Québec, surclassant la moyenne hebdomadaire des décès attribuables au cancer sur le territoire.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus 

• À lire aussi: COVID-19: feu vert pour les camps de jour cet été au Québec 

Le Journal a dressé au début du mois de mai le bilan des diverses causes de mortalité chez les Québécois sur cinq années, entre 2012 et 2016, en fonction des données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).  

Avant que n’apparaisse le coronavirus, environ 1200 personnes mouraient en moyenne chaque semaine au Québec.  

Le tiers de ces décès est attribuable aux cancers, qui constituaient jusqu’ici la première cause de mortalité des Québécois.  

La COVID-19 a maintenant pris le dessus. Un peu plus de deux mois après le premier décès survenu au Québec – désormais officialisé le 17 mars et non plus le 18 mars – le coronavirus fauche en moyenne 403 vies par semaine.  

Elle est ainsi devenue près de trois fois plus mortelle que les maladies cardiaques et 10 fois plus que la grippe et les pneumopathies réunies.  

Prévisible, mais ponctuel  

Pour Alan Cohen, professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, ce scénario était prévisible.  

«Je ne suis pas du tout surpris», avance l’expert, qui précise toutefois que la situation est «ponctuelle».  

«À plus long terme, sur un an, deux ans, dix ans, ça risque de ne plus être le cas», poursuit-il.  

Même mise en garde du côté de Martin Champagne, président de l’Association des médecins hématologues et oncologues du Québec, qui rappelle que le cancer emporte annuellement quelque 21 000 âmes, alors que la COVID en est à 3800 décès à ce jour.  

Excès de mortalité  

Le coronavirus contribue tout de même indéniablement à un excès de mortalité, selon les données dévoilées jeudi par l’ISQ.  

Entre le 15 mars et le 25 avril dernier, 9745 personnes ont perdu la vie.  

C’est 1815 individus de plus que sur la même période, l’année précédente. La situation touche particulièrement les gens de 70 ans et plus.   

La tendance a aussi été observée ailleurs dans le monde, note le Dr Champagne, qui précise que cette surmortalité devra être évaluée sur plusieurs mois.  

«Avec le temps, ça risque de s’amoindrir», estime-t-il, rappelant qu’il est difficile de statuer quelle proportion de ces personnes âgées seraient naturellement décédées, un peu plus tard.  

«Dans les CHSLD, le taux de décès dans la première année, c’est 42 %», illustre-t-il.  

Quelle suite?  

Le coronavirus pourrait-il maintenant trôner au sommet des causes de mortalité pendant plusieurs mois, voire plusieurs années?  

Le scénario est peu probable, selon Alan Cohen, mais ne peut être totalement exclu.   

La suite des choses dépendra de la présence ou non d’un vaccin, de la mutation du virus – qui pourrait devenir plus ou moins virulent – et de l’immunité collective éventuellement développée au fil de la pandémie.  

«On va avoir une évolution du virus. Dans quel sens? C’est très difficile à prévoir et avant de le voir, ça peut prendre des années», termine-t-il.   

Nombre moyen de décès par semaine      

  • COVID-19 : 403  
  • Cancers : 399,6  
  • Maladies du cœur : 138  
  • Démences organiques : 62,9  
  • Bronchite, emphysème, asthme : 59  
  • Maladies vasculaires cérébrales (AVC) : 55,4  
  • Accidents (blessures involontaires) : 45,9  
  • Alzheimer : 45,7  
  • Grippe et pneumopathies : 36,9  
  • Suicides : 21,9   

Note : Pour la COVID-19, la donnée a été calculée entre le 17 mars et le 21 mai inclusivement. Les autres données proviennent des bilans de mortalité dressés entre 2012 et 2016 par l’Institut de la statistique du Québec.   

NOMBRE TOTAL DE DÉCÈS AU QUÉBEC  

(entre le 15 mars et le 25 avril)    

  • 2020 : 9745 décès  
  • 2019 : 7930 décès   

NOMBRE DE DÉCÈS CHEZ LES 70 ANS ET PLUS AU QUÉBEC  

(entre le 15 mars et le 25 avril)    

  • 2020 : 7640 décès  
  • 2019 : 6075 décès   

Source : Institut de la statistique du Québec  

Le bilan du jour     

  • Cas dans le monde : 5 097 944   
  • Décès dans le monde : 332 425  
  • Cas au Canada : 81 324  
  • Cas au Québec : 45 495 (+720 par rapport à mercredi)